Pour la star de TV-réalité Erica Mena il y a “une place en enfer” pour les Juifs
Rechercher

Pour la star de TV-réalité Erica Mena il y a “une place en enfer” pour les Juifs

En référence aux hostilités en cours entre Israël et Gaza, la Kardashian en puissance déclare qu’Israël “procède à un génocide en ce moment même”

Erica Mena en 2015. (Wikimedia Commons)
Erica Mena en 2015. (Wikimedia Commons)

La star de télé-réalité Erica Mena a tweeté : « Ces juifs tuent vraiment des enfants », avant d’ajouter : « Il y a une place très spéciale en enfer pour tous. »

« Je suis tellement dégoûtée par Israël », a écrit Mena à près de 275 000 abonnés Twitter, en référence à la violence en cours entre Israël et Gaza.

Le journaliste John-Paul Pagano a capturé le tweet de lundi avant qu’elle ne le supprime.

Mena a émergé comme danseuse dans des vidéoclips de plusieurs rappeurs célèbres avant de figurer sur VH1 dans « Love & Hip Hop : New York » et « Kourtney and Kim Take Miami », une émission dérivée de « Keeping Up With the Kardashians ». Mena compte près de 5,5 millions d’abonnés sur Instagram.

Après avoir supprimé son tweet original, elle en a remis un autre lundi, qui qualifie Israël de « monstres » qui procèdent à un « génocide ».

« Je me fiche de ce que les gens disent. Si vous pensez qu’il est normal de tuer de jeunes enfants innocents et d’expulser des gens de leurs maisons, vous pouvez aller en enfer avec les démons d’Israël qui procèdent à un génocide en ce moment même », a-t-elle écrit.

Les groupes terroristes palestiniens de Gaza ont tiré plus de  4 300 roquettes sur Israël depuis lundi dernier. Les tirs de roquettes ont fait douze morts en Israël, dont un garçon de 5 ans et une adolescente de 16 ans, et des centaines de blessées.

Selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza, au moins 232 Palestiniens ont été tués à ce jour au cours des neuf jours de conflit, dont plus de 60 mineurs. Le ministère n’a pas précisé si ce décompte inclut tous les morts ou s’il y a des membres du Hamas exclus de ce décompte.

Selon l’armée israélienne, plus de 120 d’entre eux étaient membres du Hamas et plus de 25 étaient membres du Jihad islamique palestinien. Tsahal affirme que certains des civils morts à Gaza ont été tués par des roquettes des groupes terroristes, qui auraient manqué leur cible et explosé à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...