Pour l’AP, la visite de la délégation américaine à Ramallah est “cruciale”
Rechercher

Pour l’AP, la visite de la délégation américaine à Ramallah est “cruciale”

Du côté de la population palestinienne, l’arrivée de cette délégation a suscité des protestations

Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, avec Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, à Ramallah, le 21 juin 2017. (Crédit : bureau de presse de l'AP)
Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, avec Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, à Ramallah, le 21 juin 2017. (Crédit : bureau de presse de l'AP)

L’Autorité palestinienne (AP) a déclaré que la rencontre avec des responsables américains à Ramallah est « importante et cruciale », selon l’agence de presse officielle de l’AP, Wafa.

Le porte-parole présidentiel, Nabil Abu Rudeineh, a souligné l’importance de cette rencontre, qui s’est organisée après la rencontre de la délégation américaine avec d’autres dirigeants arabes.

Selon l’article, le président de l’AP Mahmoud Abbas a évoqué les pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens avec le roi Abdallah II de Jordanie, et le prince saoudien Mohammed ben Salmane, avant les rencontres prévues aujourd’hui.

Des dizaines de Palestiniens ont manifesté à Ramallah contre la visite d’une délégation américaine en Cisjordanie.

Les manifestants ont condamné le président américain Donald Trump, certains scandaient que son gendre et conseiller Jared Kushner est « un chien au service de Tel Aviv », et qu’il n’était « pas le bienvenu » dans la ville palestinienne.

Les responsables palestiniens ont cité des médias israéliens et arabes qui ont accusé Kushner de prendre parti pour Israël lors des négociations de paix, notamment concernant les paiements de l’AP aux terroristes incarcérés, que Ramallah refuse de stopper.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...