Pour Netanyahu, il est évident qu’il y a eu des incendies criminels
Rechercher

Pour Netanyahu, il est évident qu’il y a eu des incendies criminels

Le Premier ministre promet des sanctions sévères pour ceux qui ont volontairement mis le feu au pays ces quatre derniers jours

Le Premier ministre  Benjamin Netanyahu ( troisième à partir e la droite) s'est réuni avec des les personnes chargées de la sécurité à la base aérienne de Hazor, d'où décollent et atterrissent  les bombardier, le 25 novembre 2016 (Crédits : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu ( troisième à partir e la droite) s'est réuni avec des les personnes chargées de la sécurité à la base aérienne de Hazor, d'où décollent et atterrissent les bombardier, le 25 novembre 2016 (Crédits : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré vendredi qu’il est évident que certaines des feux de la vague d’incendies étaient des incendies criminels. Il a également prévenu que toutes les personnes arrêtées subiront d’importantes sanctions.

« Malheureusement, il ne fait aucun doute que certains incendies étaient de nature criminelle », a insisté Netanyahu face aux journalistes à la base aérienne de Hazor, qui sert de plaque tournant pour les avions de pompiers israéliens et étrangers.

« Je donne comme instruction de poursuivre tous ceux qui commettent ces actes, afin que tout le monde voie que celui qui tente de brûler l’État d’Israël recevra une punition maximale. »

« Le crime a un prix, et la terreur et l’incitation à la haine ont un prix et nous ferons en sorte que ce prix soit payé », a-t-il averti.

Il n’a pas indiqué quelle proportion des feux était imputable aux incendiaires. Les feux ont été aggravés par les conditions anormalement sèches et la violence des vents.

Des pompiers à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/JACK GUEZ)
Des pompiers à Haifa, le 24 novembre 2016 (Crédit : AFP/JACK GUEZ)

Jeudi, Netanyahu a annoncé qu’il n’hésiterait pas à retirer le droit de résidence en Israël à quiconque serait coupable d’allumer des feux ou d’incitation à le faire.

À la base, il a pris part à une réunion avec le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, la ministre de la culture Miri Regev, le Conseiller à la Sécurité nationale Yaakov Nagel, le chef de la police Roni Alsheich, le chef de l’armée de l’air Amir Eshel et le second de l’armée de l’air Shimon ben Ner.

Erdan a donné les chiffres actuels, qui indiquent 14 arrestations pour le moment.

« Les enquêtes seront notre priorité, parce qu’il s’agit ici d’un terrorisme qui pourrait avoir des dizaines de milliers de suspects potentiels », explique Erdan. « Donc nous devons voir comment nous allons nous préparer face à ces menaces. »

Dimanche matin, Netanyahu s’est rendu à Beit Meir, dans les collines de Jérusalem, où un incendie important a ravagé le village, et a brûlé 10 maisons durant la nuit. Netanyahu a félicité les pompiers, qui se sont assurés que personne ne soit blessé.

LE Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est rendu dans le village de Beth Meir, dans les collines de Jérusalem, qui a été ravagée dans la nuit du 24 au 25 novembre 2016. (Crédits : Kobi Gideon/GPO)
LE Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu dans le village de Beth Meir, dans les collines de Jérusalem, qui a été ravagée dans la nuit du 24 au 25 novembre 2016. (Crédits : Kobi Gideon/GPO)

« Le plus important, c’est d’évacuer les personnes, et vous-même. Personne ne doit mourir dans cette affaire », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...