Pour que la marijuana soit légale, elle doit être régulée, explique un chercheur
Rechercher

Pour que la marijuana soit légale, elle doit être régulée, explique un chercheur

Le Comité de la Knesset sur les Substances Contrôlées accueille le professeur Asa Kasher, un expert en éthique et en philosophie, pour discuter de la normalisation de l’usage du cannabis en démocratie

Le Professeur Asa Kasher (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)
Le Professeur Asa Kasher (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)

Concernant l’usage récréatif de la marijuana, Kasher a déclaré que « s’il y a de la liberté en démocratie, cette liberté a des limites nécessaires, comme les limites à propos de l’alcool. Le principe de la légalisation peut être soutenu mais seulement si le processus inclut une régulation pertinente ».

Le docteur Yuval Landschaft, un représentant du ministère de la Santé, a déclaré que « dans les cas où c’est considéré comme nécessaire, un docteur pourra prescrire du cannabis qui peut-être obtenu dans des pharmacies, mais le ministère de la Santé croit qu’il n’est pas juste de faire la promotion de la légalisation de l’usage récréatif du cannabis ».

La chef du Comité Tamar Zandberg (Meretz) qui défend elle-même une dépénalisation complète de la substance, déclare « qu’on le veuille ou non, nous en sommes aujourd’hui à un point où nous attendons un changement graduel dans le domaine du cannabis. C’est notre travail de reconnaître le changement qui vient et de nous y préparer du mieux possible… le train, dans ce contexte, a quitté la gare ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...