Pour reconnaître Israël, l’administration Trump propose des milliards à Jakarta
Rechercher

Pour reconnaître Israël, l’administration Trump propose des milliards à Jakarta

Le pays à majorité musulmane le plus peuplé du monde pourrait obtenir 1 à 2 milliards de $ supplémentaires en aide au développement s'il rejoint les pays reconnaissant l'État juif

Le président américain Donald Trump écoute Adam Boehler, PDG de U.S. International Development Finance Corporation, parler du coronavirus dans la roseraie de la Maison Blanche, le mardi 14 avril 2020, à Washington. (AP Photo/Alex Brandon)
Le président américain Donald Trump écoute Adam Boehler, PDG de U.S. International Development Finance Corporation, parler du coronavirus dans la roseraie de la Maison Blanche, le mardi 14 avril 2020, à Washington. (AP Photo/Alex Brandon)

Un haut responsable de l’administration Trump a déclaré que l’Indonésie, la plus grande nation à majorité musulmane du monde, pourrait recevoir jusqu’à 2 milliards de dollars d’aide au développement des États-Unis si elle acceptait de reconnaître Israël.

Adam Boehler, le PDG de la US International Development Finance Corp. [DFC] a déclaré à Bloomberg dans une interview publiée mardi que l’Indonésie pourrait obtenir 1 à 2 milliards de dollars d’aide au développement supplémentaires si elle se joint à la vague organisée par l’administration Trump dans ses derniers jours pour que les pays arabes et musulmans reconnaissent ouvertement Israël.

« Nous en discutons avec eux », a déclaré M. Boehler. « S’ils sont prêts, ils sont prêts, et s’ils le sont alors nous serons heureux de les soutenir même financièrement plus que ce que nous faisons. »

Dans un effort mené par Jared Kushner, conseiller principal de la Maison Blanche – gendre du président américain Donald Trump et ami de longue date de Boehler – l’administration pousse à la conclusion d’accords de normalisation entre Israël et les Etats arabes et musulmans alors que le président approche de la fin de son mandat.

Sur cette photo publiée par le Palais présidentiel indonésien, le président indonésien Joko Widodo, (à droite), s’entretient avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo lors de leur rencontre au Palais présidentiel de Bogor, à Bogor, Java occidental, Indonésie, le jeudi 29 octobre 2020. (Palais présidentiel indonésien via AP)

Le Bahreïn et les Émirats arabes unis ont signé des accords, le Maroc a accueilli mardi une délégation américano-israélienne pour signer des accords, et le Soudan a accepté un accord.

Il y a aussi l’espoir qu’Oman et l’Arabie Saoudite puissent également convenir de normaliser leurs relations. Toutefois, M. Boehler a déclaré à Bloomberg que son organisation ne pouvait pas leur fournir de financement car la DFC n’est pas autorisée à investir directement dans les États à revenu élevé.

Boehler s’est entretenu avec Bloomberg à Jérusalem, où il a voyagé avec Kushner avant de le rejoindre mardi à la tête d’une délégation conjointe israélo-américaine au Maroc pour des entretiens de haut niveau avec des responsables marocains, dont le roi Mohammed VI, alors qu’Israël et le Maroc ont annoncé qu’ils allaient procéder à une réouverture rapide des missions diplomatiques dans chaque pays.

Meir Ben-Shabbat (à gauche), conseiller à la sécurité nationale israélienne, et Jared Kushner (2e en partant de la gauche), conseiller principal à la Maison Blanche, rencontrent le roi du Maroc Mohammed VI (à droite) au palais royal de Rabat, Maroc, le 22 décembre 2020. (Amos Ben Gershom/GPO)

Le conseiller israélien pour la sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, et Kushner sont arrivés à la maison d’hôtes du palais royal à Rabat pour signer un certain nombre d’accords bilatéraux et trilatéraux sur diverses questions, notamment les visas, l’eau, le tourisme et l’agriculture.

Un assistant du Congrès ayant des liens avec la direction du Parti démocrate a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency que les Indonésiens devraient se méfier de cette proposition quelques semaines avant l’investiture du président désigné Joe Biden, le 20 janvier.

« Si j’étais à la place des Indonésiens, je ne m’appuierais sur aucune des promesses que l’administration fait maintenant », a déclaré l’assistant, qui a demandé à ne pas être nommé afin de pouvoir s’exprimer franchement. « La Development Finance Corp. a été conçue comme un outil de développement, et non comme une incitation aux évolutions politiques. »

M. Biden a salué les accords précédents, mais les Démocrates ont critiqué leur nature transactionnelle. Les Emirats arabes unis obtiennent des avions de chasse furtifs, le Maroc obtient la reconnaissance de son occupation du Sahara occidental et le Soudan est retiré de la liste américaine des pays qui soutiennent le terrorisme.

Boehler a déclaré qu’il était convaincu que l’administration Biden soutiendrait ces mesures.

« Je pense qu’ils prendront en compte ce que nous avons fait et iront plus loin, et j’espère qu’ils le feront et que je serai là pour les soutenir », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...