Pour son dernier vol, un Boeing 747 d’El Al trace ses contours dans les nuages
Rechercher

Pour son dernier vol, un Boeing 747 d’El Al trace ses contours dans les nuages

Le vol Rome-Tel Aviv a dévié de sa trajectoire pour dessiner un avion dans le ciel, en hommage au dernier vol du modèle, célèbre pour avoir rapatrié les Juifs éthiopiens en Israël

Un Boeing 747 d'El Al reliant Rome à Tel Aviv rend hommage au dernier vol de l'engin, le 3 novembre 2019. (Crédit : Flight Radar)
Un Boeing 747 d'El Al reliant Rome à Tel Aviv rend hommage au dernier vol de l'engin, le 3 novembre 2019. (Crédit : Flight Radar)

Un avion El AL 747-400 a réalisé une embardée au-dessus de la mer Méditerranée lors de son dernier vol pour le transporteur national israélien, en esquissant dans le ciel une silhouette de l’engin.

Le vol Rome-Tel Aviv a été le dernier trajet opéré par le 747-400 avant qu’il ne soit officiellement retiré de la circulation par El Al.

Le vol a modifié sa trajectoire près de Chypre. Son acrobatie, prévue en amont, consistait à dessiner ses contours de sorte qu’ils soient visibles sur les sites de suivis de vol.

Surnommé la « Reine des cieux », le 747-400 était en circulation pendant près de 50 ans au service de la compagnie nationale israélienne. Il a notamment servi au rapatriement des Juifs éthiopiens vers Israël à l’occasion de l’Opération Solomon.

De nouveaux immigrants éthiopiens montent à bord d’Addis Ababa à Israel pendant l’opération Solomon, en 1991 (Crédit : Natan Alpert/GPO)

En mai 1991, durant l’opération, l’avion a réalisé un record de transport de passagers en embarquant 1 088 personnes à bord d’un 747 qui a relié Addis Abeba à Tel Aviv.

El Al a annoncé au début de l’année qu’il supprimerait de sa flotte les 747 au profit des Boeing 787-9 Dreamliners, après 48 ans de bons et loyaux services.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...