Pourquoi Jesse Eisenberg a voulu incarner le mime Marceau au cinéma
Rechercher

Pourquoi Jesse Eisenberg a voulu incarner le mime Marceau au cinéma

L'acteur a dit se sentir proche de la famille du mime, car leurs familles sont originaires de la même région dans l'Europe d'avant-guerre

Jesse Eisenberg (à gauche) assiste au dîner de remise des prix 2019 du Child Mind Institute à New York, le 19 novembre 2019 (Crédit : Sylvain Gaboury/Patrick McMullan via Getty Images via JTA) ; à droite, Marcel Marceau se produit au Geffen Playhouse à Westwood en Californie, le 31 juillet 2002. (Crédit : Michel Boutefeu/Getty Images via JTA)
Jesse Eisenberg (à gauche) assiste au dîner de remise des prix 2019 du Child Mind Institute à New York, le 19 novembre 2019 (Crédit : Sylvain Gaboury/Patrick McMullan via Getty Images via JTA) ; à droite, Marcel Marceau se produit au Geffen Playhouse à Westwood en Californie, le 31 juillet 2002. (Crédit : Michel Boutefeu/Getty Images via JTA)

JTA — L’acteur américain Jesse Eisenberg a déclaré qu’il avait été attiré par le film sur la Seconde Guerre mondiale « Resistance » dans lequel il incarne Marcel Marceau parce qu’il a perdu des membres de sa famille durant la Shoah dans la même région que celle du défunt mime juif.

Le film, dont la sortie est prévue fin mars, retrace l’histoire de Marceau après que sa famille a été contrainte de fuir pendant l’occupation allemande de France. Il était alors âgé de 16 ans.

« Quand j’ai pris connaissance de son histoire, je pense que je m’y suis attaché parce que c’est le genre d’histoire d’un artiste qui se sert de son travail et le met au profit d’autrui », a raconté Eisenberg au magazine People.

« J’ai perdu des membres de ma famille dans ces régions d’Europe, le père de Marcel est originaire d’une région proche de celle d’où vient ma famille, et d’où elle a été décimée. C’est pour toutes ces raisons que l’histoire était très parlante. »

Marceau a été recruté par la résistance française par son cousin Georges. Il a commencé à mimer pour divertir des orphelins juifs qu’ils aidaient à envoyer en Suisse, afin de les garder silencieux pendant la cavale.

« L’histoire parle de cet artiste Marcel, qui est un peu comme un jeune artiste qui fait des one-man shows dans de petits théâtres », a déclaré Eisenberg à People. « Et puis, quand la guerre éclate, on lui demande d’aider à divertir ces enfants que son cousin sauve ; il est réticent au début, mais ensuite, non seulement il aime jouer pour eux, mais il se rend compte que le moyen de leur sauver la vie est d’utiliser son art et de les sauver. C’est cette histoire vraiment étonnante avec en toile de fond des événements mondiaux horribles ».

Marceau est décédé en 2007 à l’âge de 84 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...