Pourquoi les sifflets contre un joueur du PSG dimanche à Tel Aviv ?
Rechercher

Pourquoi les sifflets contre un joueur du PSG dimanche à Tel Aviv ?

L’international marocain avait pris position pour les Palestiniens au printemps dernier, au début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas

Achraf Hakimi, joueur marocain du Paris Saint-Germain, avec l'attaquant turc Burak Yilmaz de Lille lors du Trophée des Champions au stade Bloomfield à Tel Aviv, le 1er août 2021. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)
Achraf Hakimi, joueur marocain du Paris Saint-Germain, avec l'attaquant turc Burak Yilmaz de Lille lors du Trophée des Champions au stade Bloomfield à Tel Aviv, le 1er août 2021. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)

Dimanche soir, au stade Bloomfield à Tel Aviv, se jouait le Trophée des champions, opposant les clubs français du Paris Saint-Germain et de Lille.

Le match, remporté 1-0 par Lille, s’est joué devant 27 500 fans, dans l’enceinte de l’Hapoel et du Maccabi Tel Aviv.

Recrue estivale du PSG, achetée 70 millions d’euros, le latéral droit marocain Achraf Hakimi a, comme son équipe, connu une soirée compliquée, perturbée par les sifflets du public israélien à chacune de ses prises de balle.

La raison ? L’ancien joueur de l’Inter Milan, formé au Real Madrid, avait pris position pour pour les Palestiniens au printemps dernier, au début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’international marocain avait ainsi posté sur Twitter le 10 mai dernier : « #FreePalestine », ce que les supporters israéliens n’ont pas oublié.

Si le PSG et le joueur n’ont pas réagi – que ce soit pendant le match ou après –, plusieurs internautes ont soutenu Hakimi face aux sifflets et critiqué la décision de la Ligue de football professionnel d’avoir organisé le match à Tel Aviv.

D’autres ont regretté une « indignation sélective ».

Ce match, organisé par le milliardaire israélien Sylvan Adams, était le premier match de football national diffusé en France par le géant du streaming Amazon.

L’entrepreneur, qui dirige le club de cyclisme Israel Start-Up Nation, a déclaré que le pays hôte sortirait gagnant de l’organisation de l’évènement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...