Problème pour s’endormir? Une start-up israélienne a la solution
Rechercher

Problème pour s’endormir? Une start-up israélienne a la solution

Le dispositif intelligent de 2breathe combine des techniques de respiration ancestrales et modernes, basé sur le cloud, pour aider les utilisateurs à dormir sans prendre de médicament

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

La technologie 2breathe combine un appareil de surveillance portable et une application basée sur le cloud pour déclencher et surveiller le sommeil (Crédit : autorisation)
La technologie 2breathe combine un appareil de surveillance portable et une application basée sur le cloud pour déclencher et surveiller le sommeil (Crédit : autorisation)

L’entreprise israélienne d’appareils médicaux 2breathe Technologies a mis au point un système qui aide les utilisateurs à s’endormir et surveille leurs habitudes de sommeil, le tout sans utiliser de produits pharmaceutiques.

« Surveiller le sommeil, c’est bien, provoquer le sommeil, c’est mieux », a déclaré Erez Gavish, co-fondateur et PDG de la société.

Les utilisateurs portent un petit capteur autour de leur torse, maintenu en place par une sangle élastique. Le dispositif, qui se vend 180 dollars (environ 160 euros) avec une garantie de 60 jours, surveille les schémas de respiration en détectant la pression sur le capteur lorsque les utilisateurs inspirent et expirent.

Les informations sont transmises à un smartphone via Bluetooth. L’application 2breathe guide les clients vers des modèles de respiration relaxant en utilisant des tonalités musicales personnalisées. Elle combine la « sagesse ancestrale » de la respiration thérapeutique avec la technologie moderne, basée sur le cloud, a expliqué Gavish.

Gavish et son père, le Dr Benjamin Gavish, ont commencé à développer cette technologie au sein d’une précédente entreprise qu’ils avaient créée, appelée RESPeRATE. Ils avaient créé un dispositif qui surveille et guide la respiration des gens pour réduire leur tension artérielle. C’est le seul système autorisé par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour traiter l’hypertension artérielle qui n’utilise aucun produit pharmaceutique, a déclaré Gavish. La société en a vendu environ 250 000 unités.

Le dispositif fonctionnait, mais il y avait un effet secondaire inattendu. Les utilisateurs ont rapporté une sensation de somnolence et s’assoupissaient souvent avant de parvenir à la fin de leur exercice quotidien de 15 minutes.

Erez Gavish, à gauche, et son père, Dr. Benjamin Gavish (Crédit : autorisation)
Erez Gavish, à gauche, et son père, Dr. Benjamin Gavish (Crédit : autorisation)

Les Gavish ont adapté la technologie pour 2breathe. Le programme suit la respiration des clients alors qu’ils essaient de s’endormir, et compose une mélodie en temps réel qui est en phase avec leur mode de respiration individuel. Les tonalités accompagnant leurs exhalaisons sont progressivement allongées, afin que les utilisateurs commencent à expirer plus lentement sans y penser. Se concentrer trop sur la respiration peut être source de distraction et empêcher les gens de s’endormir.

La mère de Gavish était une danseuse. Il a réalisé que certaines personnes ont une tendance naturelle à suivre le rythme.

« La physiologie est là ; le défi c’est de savoir comment la rendre accessible aux gens, et comment surmonter le paradoxe du suivi d’un schéma thérapeutique de la respiration sans en avoir conscience », a déclaré Gavish. « Tout ce que vous devez faire c’est suivre les sons, ce qui est une chose très naturelle ».

Leur algorithme détecte quand les gens s’endorment, et l’application s’éteint peu après. Elle n’est actuellement disponible que sur les appareils iOS.

Le dispositif portable de 2breathe et l'application iOS (Crédit : autorisation)
Le dispositif portable de 2breathe et l’application iOS (Crédit : autorisation)

C’est similaire à des exercices de respiration dans la méditation, mais plus facile pour la plupart des gens.

L’application conserve un enregistrement des habitudes de sommeil globales des utilisateurs, leur communiquant combien de temps il leur faut pour s’endormir, la durée de leurs respirations, et combien de fois ils exhalent.

Ces informations sont stockées dans le cloud, et 2breathe les analyse pour améliorer le système. Plus il y aura d’utilisateurs meilleurs les algorithmes seront pour, au final, un meilleur service.

« L’un des progrès conceptuels permis par les dispositifs intelligents ou les appareils connectés est qu’ils sont optimisés tout le temps et peuvent être personnalisés, en particulier lorsque l’on évoque les dispositifs thérapeutiques numériques », a déclaré Gavish.

Il le compare à d’autres solutions technologiques portables utilisées pour améliorer la condition physique.

Les écrans sont généralement des « ennemis du sommeil » parce que les distractions et la lumière peuvent nous empêcher de somnoler, a expliqué Gavish, mais la technologie n’est pas nécessairement un obstacle à une bonne nuit de sommeil. 2breathe guide les utilisateurs à l’aide de l’audio et l’écran s’obscurcit rapidement après l’activation de l’application pour ne pas éclairer la chambre des utilisateurs. L’entreprise recommande que les gens mettent leur téléphone en mode avion avant de se coucher.

La société a commencé à vendre l’appareil au Japon en mars, après la formation d’un partenariat avec la compagnie de soins de santé japonaise Teijin.

Une capture d'écran du rapport d'une session sur l'application 2breathe (Crédit : autorisation)
Une capture d’écran du rapport d’une session sur l’application 2breathe (Crédit : autorisation)

Ils avaient préalablement présenté le produit à des amis et connaissances en Israël pour tester le système. Ils s’attendaient à ce que la plupart des utilisateurs soient des gens plus jeunes, plus à l’aise avec la technologie, mais ils ont trouvé une base de supporteurs inattendue – des parents d’enfants en cours de scolarité et des personnes âgées.

Environ 20 à 30 % des enfants ont des difficultés à s’endormir, a noté Gavish, et certains parents ont remarqué que leurs enfants ont suivi les sons des applications facilement et se sont plus rapidement endormis.

Les personnes âgées qui avaient déjà utilisé RESPeRATE ont également adpopté l’appareil rapidement. Leur problème n’est généralement pas de s’endormir mais de le rester. Faire des exercices de respiration peut aider avec ce problème. La plupart des utilisateurs plus âgés se réveillent pendant la nuit et répètent les modes de respiration de mémoire pour s’aider à se rendormir et certains les utilisent comme exercice quotidien, pas nécessairement avant de se coucher.

Le système fonctionne pour n’importe qui, tant qu’ils sont prêts à essayer, a noté Gavish, et c’est une alternative plus saine et plus durable que les médicaments.

« Ce n’est pas une pilule magique. Les gens comprennent que les pilules magiques ont des inconvénients, il y a toujours un hic », a déclaré Gavish. « Nous donnons le pouvoir aux gens de résoudre ce problème ».

https://youtu.be/aen_0-RkAPo

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...