Israël en guerre - Jour 66

Rechercher

Propos anti-Israël: L’Oréal suspend sa conseillère pour la diversité et le droits des réfugiés

La suspension survient après que la Franco-Palestinienne Rima Hassan a publié des prises de position sur la guerre Hamas-Israël, dénonçant « l’impunité d’Israël » et le « génocide » des Palestiniens

Rima Hassan, juriste et activiste franco-palestinienne, en mai 2019. (Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP)
Rima Hassan, juriste et activiste franco-palestinienne, en mai 2019. (Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP)

Rima Hassan, juriste et activiste franco-palestinienne née dans le camp de réfugiés palestiniens de Neyrab en Syrie, a été suspendue par L’Oréal de son contrat de « membre experte du conseil global pour la diversité et l’inclusion » mis en place par l’entreprise, a-t-elle annoncé sur Instagram. « Mon rôle consiste à conseiller et challenger le groupe sur les enjeux d’inclusion et d’insertion professionnelle des personnes réfugiées », avait-elle écrit sur LinkedIn.

Cette suspension fait suite à ses prises de position sur la guerre Hamas-Israël – si elle a condamné « les crimes de guerre du Hamas », elle a aussi dénoncé « l’impunité d’Israël » et le « génocide » des Palestiniens.

« From the river to the sea. On veut libérer TOUS les palestiniens. Ceux des camps, ceux de Gaza, ceux de Jérusalem, ceux de la Cisjordanie, ceux d’Israël et tout ceux de la diaspora », avait-elle notamment écrit sur X, provoquant la polémique et mettant dans une situation délicate L’Oréal face à une prise de position que la société ne partage pas.

« From the river to the sea » est un slogan interprété comme antisémite, car il rejette le droit à toute présence juive entre le fleuve Jourdain et la mer Méditerranée, là où se trouve l’État d’Israël.

Après sa suspension, Rima Hassan a expliqué dans une publication Instagram ne pas être « en mauvais termes avec L’Oréal » et qu’elle devait « rediscuter » de sa relation de travail avec la société « en février ». Il est néanmoins probable que la marque ait voulu l’écarter sans faire de vagues, lui faisant miroiter un potentiel retour, mais qu’elle ne sera en réalité pas réintégrée – un retour qui lui pourrait créer la polémique.

Rima Hassan a fondé le collectif Action Palestine France et l’ONG Observatoire des camps de réfugiés et a été par le passé rapporteure à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

En 2018, L’Oréal avait annoncé que la mannequin Amena Khan avait décidé de « se retirer » d’une de ses campagnes après qu’elle ait accusé en 2014 Israël d’être un « État terroriste » coupable de « génocide » et comparé la situation des Palestiniens à « l’Holocauste ». Là aussi, il semble que la société avait réussi à pousser vers la sortie cette collaboratrice sans provoquer le courroux des militants anti-Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.