Quand des Juifs allemands se liaient d’amitié avec des nazis pour leur soutirer des informations
Rechercher

Quand des Juifs allemands se liaient d’amitié avec des nazis pour leur soutirer des informations

Les archives secrètes d'un camp aux Etats-Unis, où d'anciens officiers nazis étaient choyés pour mieux livrés leurs secrets intéressent enfin le public

Stèle commémorative du camp 1142 où furent interné d'ex-officiers nazis pour qu'ils révèlent, en douceur, leurs secrets (Crédit: Ser Armantio Di Nicolao/WikiCommons)
Stèle commémorative du camp 1142 où furent interné d'ex-officiers nazis pour qu'ils révèlent, en douceur, leurs secrets (Crédit: Ser Armantio Di Nicolao/WikiCommons)

De 1942 à 1946, sur la côte-est des Etats-Unis, un camp de prisonniers était gardé par des Juifs allemands, et rempli de prisonnier nazis.

Non il ne s’agit pas d’une uchronie, du nom de ce type de fiction qui raconte le passé en modifiant le cours des choses, mais du stratagème mis en place par l’armée américaine pour extorquer des informations à des officiers nazis capturés après la débâcle allemande.

Le journal allemand Die Ziet raconte l’histoire de ces 3 jeunes soldats, Peter Weiss, Henry Kolm et Arno Mayer, tout juste trop jeunes pour participer aux combats de la libération mais qui se virent confier une mission tout aussi importante, en plus que d’être absolument secrète.

Convoqués par le Pentagone, ils sont embarqués dans un bus dont les fenêtres sont obturées par des panneaux de bois. Direction: inconnue. Arrivés dans un camp sans nom, on leur explique leur nouvelle mission : vivre parmi d’anciens officiers nazis. Mais ils ne devront pas les traiter en prisonniers, mais d’égal à égal. Ils joueront avec eux aux échecs, les accompagneront faire leurs courses, établiront des relations de confiance afin de les amener à parler librement.

Résultat : 100 000 pages d’archives confidentielles, déclassifiées il y a quelques années sans que personne ou presque n’y paie attention. Elles sont toujours accessibles dans la ville de College Park, dans l’Etat du Maryland.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...