Quel est le « truc » d’Israël pour créer de bonnes séries ?
Rechercher

Quel est le « truc » d’Israël pour créer de bonnes séries ?

Primées aux festival des séries de Lille et de Cannes, adaptées aux Etats-Unis, les séries israéliennes parviennent à "toucher tout le monde", selon Frédéric Lavigne

Le casting de 'Fauda.' (Crédit : autorisation)
Le casting de 'Fauda.' (Crédit : autorisation)

La société israélienne possède beaucoup d’atouts qui favorisent la créativité de ses réalisateurs: « les feuilletons nés dans l’État hébreu utilisent beaucoup la singularité de leur situation locale, conflits, armée, espionnage, religion, une dimension au centre d’une autre série présentée à Séries Mania, « Autonomies » », analyse Le Parisien.

« Ils touchent tout le monde en parlant des relations hommes-femmes ou du social », explique le directeur artistique du festival Séries Mania de Lille, Frédéric Lavigne.

Si elles touchent autant de monde, c’est aussi parce que ces séries relatent un vécu expérimenté par ceux qui les ont mises sur pied.

« Fauda a été conçu par deux anciens membres des forces spéciales de l’armée israélienne. « On the spectrum » est co-créée par Dana Idisis, dont le propre frère est atteint d’autisme », explique Danna Stern, la directrice de YesStudio qui a produit ces deux formats au Parisien.

« C’est peut-être cela, la recette gagnante des séries israéliennes : nos histoires sont souvent écrites à partir du vécu de leurs créateurs, avec cœur ».

 

 

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...