Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Qu’est-ce-que Tower 22, site de l’attaque meurtrière contre des soldats américains ?

On sait peu de choses sur cette base située à proximité des frontières de la Syrie et de l'Irak

L'avant-poste militaire américain al-Tanf dans le sud de la Syrie, le 22 octobre 2018. (Crédit : Lolita Baldor/AP)
L'avant-poste militaire américain al-Tanf dans le sud de la Syrie, le 22 octobre 2018. (Crédit : Lolita Baldor/AP)

Trois soldats américains ont été tués et des dizaines d’autres blessés après qu’un drone a frappé un avant-poste militaire connu sous le nom de « Tower 22 » dimanche.

Voici ce que nous savons de cette base :

Emplacement

Tower 22 occupe une position stratégique importante en Jordanie, à l’extrémité nord-est des frontières du pays avec la Syrie et l’Irak.

Objectif

La base est peu connue du grand public. Elle se trouve toutefois à proximité de la garnison al-Tanf, située de l’autre côté de la frontière, en Syrie, et qui abrite un petit nombre de soldats américains. Al-Tanf a joué un rôle clé dans la lutte contre l’État islamique (EI) et a joué un rôle de premier plan dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU. Tower 22 est située suffisamment près des troupes américaines à al-Tanf pour pouvoir les soutenir, tout en contrant les combattants soutenus par l’Iran dans la région et en permettant aux troupes de garder un œil sur les vestiges de l’EI dans la région.

Les membres du groupe d’opposition syrien Maghawir al-Thawra recevant un entraînement aux armes des soldats des forces spéciales américaines, à la base militaire al-Tanf, en Syrie, le 22 octobre 2018 (Crédit : Lolita Baldor/AP)

Les troupes américaines stationnées en Jordanie

L’armée jordanienne est l’un des principaux bénéficiaires du financement militaire étranger de Washington.

Le royaume compte des centaines de formateurs américains et est l’un des rares alliés régionaux à organiser de vastes exercices avec les troupes américaines tout au long de l’année.

Au début de la guerre civile syrienne en 2011, Washington a dépensé des centaines de millions de dollars pour aider Amman à mettre en place un système de surveillance élaboré, connu sous le nom de Programme de sécurité des frontières, afin d’endiguer l’infiltration de combattants en provenance de Syrie et d’Irak.

De nombreuses inconnues

On ignore combien de soldats américains sont stationnés à Tower 22. Le type d’armes conservées, les défenses aériennes utilisées et ce qui s’est exactement passé ne sont pas non plus précisés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.