Quinze arrestations lors d’affrontements à Sheikh Jarrah
Rechercher

Quinze arrestations lors d’affrontements à Sheikh Jarrah

Un Israélien a ouvert le feu après l'incendie d'une voiture alors que les tensions s'exacerbent au sujet d'éventuelles expulsions dans le quartier de Jérusalem-Est

  • Le député Itamar Ben Gvir vu avec le président de Lehava Benzi Gopstein dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Le député Itamar Ben Gvir vu avec le président de Lehava Benzi Gopstein dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Un Israélien sort son arme après qu'un véhicule ait été incendié lors d'affrontements dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Capture d'écran/Twitter)
    Un Israélien sort son arme après qu'un véhicule ait été incendié lors d'affrontements dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Capture d'écran/Twitter)
  • Les forces de sécurité israéliennes se heurtent à des manifestants dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Les forces de sécurité israéliennes se heurtent à des manifestants dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Des pompiers éteignent la voiture d'une famille juive qui a été incendiée dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Des pompiers éteignent la voiture d'une famille juive qui a été incendiée dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Les forces de sécurité israéliennes se heurtent à des manifestants dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Les forces de sécurité israéliennes se heurtent à des manifestants dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Les forces de sécurité israéliennes se heurtent à des manifestants dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Les forces de sécurité israéliennes se heurtent à des manifestants dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Palestiniens et Israéliens se sont lancés des pierres et des chaises jeudi dans le quartier sous tension de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, avant que la police israélienne n’intervienne pour les séparer, arrêtant au moins 15 personnes, toutes Palestiniennes. Lors d’un incident, un Israélien juif a tiré en l’air après qu’un véhicule a été incendié.

La semaine dernière, les tensions se sont exacerbées à Sheikh Jarrah, où des dizaines de Palestiniens risquent d’être expulsés à la suite d’une longue bataille juridique avec des Israéliens juifs de droite qui tentent d’acquérir des propriétés dans le quartier, situé au nord de la Vieille Ville de Jérusalem.

Les tensions ont fait naître la crainte d’un conflit plus large, le groupe terroriste Hamas à Gaza ayant mis en garde contre une recrudescence de la violence sur cette question.

Les manifestants pro-palestiniens se sont réunis pour des iftars nocturnes – le repas qui a lieu après la rupture du jeûne pendant le mois sacré musulman du Ramadan – autour de longues tables installées à l’extérieur. Jeudi, le député d’extrême droite Itamar Ben-Gvir a installé un « bureau parlementaire » de fortune en face du repas de l’iftar.

Une vidéo circulant en ligne a montré des manifestants des deux côtés se lançant des pierres et des chaises, et des Palestiniens arrachant l’auvent, avant que la police n’intervienne. Aucun blessé grave n’a été signalé.

Des images montrent également un Israélien en train de pulvériser ce qui semble être un spray au poivre sur la table palestinienne de l’iftar, ce qui a apparemment conduit à cet affrontement violent.

« La police et la police des frontières opèrent pour prévenir les frictions entre les parties », a déclaré la police dans un communiqué. « À ce stade, l’événement est sous contrôle. » Elle a précisé que 15 personnes avaient été arrêtées pour troubles à l’ordre public et avoir attaqué la police.

Plus tard dans la journée de jeudi, un certain nombre de véhicules ont été endommagés par des jets de pierres de manifestants palestiniens, et une voiture a été incendiée.

Des vidéos de la scène montrent des civils israéliens juifs près de la voiture en feu, armes dégainées. L’un d’eux a tiré des coups de feu en l’air avant l’arrivée de la police anti-émeute.

Ces dernières semaines, des manifestants palestiniens ont également affronté la police israélienne à Jérusalem en raison des restrictions imposées aux rassemblements en plein air pendant le Ramadan.

Les affrontements de jeudi ont suivi les violences de la nuit de mercredi, au cours desquelles 22 Palestiniens ont été blessés, selon le Croissant-Rouge. Onze personnes ont été arrêtées dans la nuit de mercredi, selon la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...