Rechercher

Raid de Tsahal à Jénine : au moins 2 Palestiniens tués ; 1 soldat israélien blessé

L'armée israélienne a confirmé que des soldats et des membres de la police des frontières ont opéré dans le camp de réfugiés de Jénine afin d'appréhender des individus recherchés

Des soldats israéliens patrouillent dans un village au sud de Jénine, en Cisjordanie, le 30 mars 2022. (Crédit : AFP)
Des soldats israéliens patrouillent dans un village au sud de Jénine, en Cisjordanie, le 30 mars 2022. (Crédit : AFP)

Au moins deux Palestiniens ont été tués jeudi matin lors d’un raid de l’armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie, a indiqué le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

L’armée israélienne a confirmé que des soldats et des membres de la police des frontières, une unité de paramilitaires, ont opéré jeudi matin – dans une rare opération en plein jour – dans le camp de réfugiés de Jénine afin d’appréhender des individus recherchés.

« Pendant cette opération, des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu sur les troupes qui ont riposté en ouvrant le feu », a indiqué l’armée, précisant qu’un soldat avait été légèrement blessé et transporté à l’hôpital.

Les deux Palestiniens, âgés de 17 et 23 ans, ont été tués « par les forces d’occupation israéliennes qui menaient une incursion dans le secteur de Jénine », a indiqué le ministère. D’autres sources ont fait état de trois morts.

Les responsables palestiniens de la santé ont déclaré que 14 Palestiniens avaient été touchés par des balles israéliennes, dont trois grièvement blessés et un dans un état modéré, en plus des deux tués.

Les forces israéliennes multiplient les opérations depuis mercredi en Cisjordanie occupée après l’attaque terroriste ayant fait cinq morts mardi soir dans les rues de Bnei Brak et Ramat Gan, localités de la banlieue de Tel-Aviv. L’auteur de l’attaque était un jeune Palestinien originaire de Yaabad, un village près de Jénine.

Le groupe terroriste du Hamas a menacé de répondre « à l’escalade par l’escalade » après la mort de deux Palestiniens qui ont été tués par les soldats israéliens lors d’un échange de coups de feu à Jénine.

« Les crimes continus de l’occupation présagent une explosion totale qui sera encore plus puissante, plus douloureuse et plus misérable que toutes celles qui l’ont précédée et qui sera rejointe par tout notre peuple sur nos terres occupées, où qu’il se trouve », a dit le groupe terroriste dans un communiqué, jeudi.

Le Hamas a salué « le mois béni du Ramadan, le mois du combat, du martyre et des victoires », en « baisant la main de nos héros révolutionnaires ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...