Raids israéliens à Gaza en riposte à un tir de roquette
Rechercher

Raids israéliens à Gaza en riposte à un tir de roquette

L'armée a actionné le Dôme de fer qui n'a pas touché sa cible ; le projectile est tombé dans un terrain vague du sud d'Israël, envoyant les résidents dans les abris

L’aviation israélienne a frappé des positions militaires du Hamas, le groupe terroriste islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, dans la nuit de mercredi à jeudi après un tir de roquette contre la région d’Eshkol, dans le sud d’Israël, lancé depuis le territoire palestinien, mettant fin à une semaine d’accalmie relative, a indiqué l’armée israélienne.

L’aviation a visé « huit cibles militaires dans trois bases du Hamas », selon un communiqué de l’armée.

Les avions israéliens ont ciblé, entre autres, une base dans le nord de la bande de Gaza, un camp d’entraînement ainsi qu’un site de fabrication et d’entreposage d’armes dans le sud de l’enclave, selon le communiqué de l’armée.

Ces raids n’ont pas fait de victimes, a indiqué le Hamas dans un communiqué.

Les attaques aériennes interviennent en réponse à un tir d’une roquette contre Israël, depuis Gaza, a affirmé l’armée israélienne.

Aucun groupe terroriste n’a revendiqué le tir de roquettes et le Hamas a démenti être derrière les récents tirs de roquettes contre Israël, accusant des éléments « irresponsables » de chercher à torpiller les efforts de trêve onusiens et égyptiens avec Israël.

Mais l’armée a réitéré dans son communiqué tenir le groupe terroriste islamiste pour responsable de « tous les événements émanant de la bande de Gaza » affirmant être prête à « une large gamme de scénario ».

Le système de défense anti-aérien Dôme de fer n’a pas réussi à intercepter la roquette, a précisé un porte-parole militaire. Aucun dégât n’a été pour le moment rapporté mais une enquête est en cours, a-t-il ajouté.

L’armée a indiqué jeudi que le Dôme de fer n’a pas manqué la roquette, mais qu’il ne l’a délibérément pas interceptée parce qu’elle prenait la direction d’un terrain vague.

Il s’agissait du premier tir de roquette depuis l’accès de fièvre de la semaine dernière lorsqu’une roquette tirée depuis Gaza avait détruit une maison dans la ville israélienne de Beer Sheva, provoquant des raids israéliens contre une vingtaine de cibles militaires dans la bande de Gaza.

Mercredi soir, des terroristes dans la bande de Gaza ont lancé un missile unique vers Israël, envoyant des centaines de résidents dans les abris.

L’armée a déclaré avoir identifié un tir depuis la bande de Gaza vers Israël et qu’un « intercepteur a été tiré ».

Les résidents de la région ont indiqué avoir entendu des explosions après les sirènes.

L’Egypte et les Nations unies ont négocié un cessez-le-feu de facto entre Israël et le Hamas. Bien que des affrontements aient toujours lieu, cette dernière semaine a été caractérisée par une baisse significative des violences frontalières.

Par conséquent, Israël a rouvert dimanche les postes-frontière pour les personnes et les marchandises, qui avaient été fermés à cause des tirs de roquettes et mercredi, une livraison de fioul qatarie a été autorisée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...