Raisman prend l’argent à Rio dans une confrontation avec sa coéquipière Biles
Rechercher

Raisman prend l’argent à Rio dans une confrontation avec sa coéquipière Biles

La gymnaste juive américaine remporte une troisième médaille aux Jeux de 2016, la sixième de sa carrière olympique

La gymnaste américaine Simone Biles (d) et sa compatriote Aly Raisman lors des Jeux Olympiques Rio 2016 à Rio de Janeiro le 11 août 2016. (Crédit : AFP / Emmanuel DUNAND)
La gymnaste américaine Simone Biles (d) et sa compatriote Aly Raisman lors des Jeux Olympiques Rio 2016 à Rio de Janeiro le 11 août 2016. (Crédit : AFP / Emmanuel DUNAND)

La gymnaste juive américaine Aly Raisman a remporté la médaille d’argent aux Jeux Olympiques 2016 mardi, en s’opposant à sa coéquipière et reine du championnat Simone Biles qui a emporté l’or.

C’était la troisième médaille de Raisman lors des jeux de Rio et la sixième de toute sa carrière olympique. Elle avait ramené une médaille d’or en gymnastique au sol à Londres il y a quatre ans.

La semaine dernière, Raisman a remporté l’argent dans la compétition de gymnastique générale féminine. Biles a pris l’or.

Biles, âgée de 19 ans, a terminé mardi une série extraordinaire comprenant une médaille d’or par équipe pour la « Finale à Cinq » tout comme des médailles d’or en gymnastique général et en saut de cheval et une médaille de bronze sur la poutre.

Ses cinq médailles lui permettent d’égaler le record pour une Américaine dans une seule olympiade et ses quatre médailles d’or d’égaler le record olympique avec trois autres sportives.

Biles a pris dans ses bras son entraîneuse de longue date Aimee Boorman peu après son programme, qui comprenait une acrobatie nommée en son honneur et un morceau de musique brésilienne pour le public de Rio. Elle a eu un large sourire lorsque son score de 15 966 a été annoncé.

L’équipe américaine féminine de gymnastique est arrivée à la première place pour les finales par équipe avec un score de 185 283, devant la Chine avec 175 279 et la Russie avec 174 620 points.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...