Ralentissez et sentez le sud
Rechercher
Sortez le tapis rouge

Ralentissez et sentez le sud

Le festival Darom Adom, qui a commencé le week-end dernier, célèbre la floraison annuelle des ‘kalaniyot’ (anémones) dans les communautés vivant près de la frontière de Gaza, dans le sud d’Israël

Les "kalaniyot", ou anémones, fleurissent dans le sud d'Israël fin janvier et en février. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Les "kalaniyot", ou anémones, fleurissent dans le sud d'Israël fin janvier et en février. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)

Si vous partez à la recherche des kalaniyot (anémones) rouges qui tapissent le sud d’Israël en hiver, vous devrez vous éloigner des routes principales. Les fleurs sauvages aiment deux choses : l’eau de pluie et les températures froides, et cet hiver a été une aubaine pour les deux.

Mais pour voir la zone la plus concentrée en fleurs, vous devrez ralentir un petit peu. Sortez de votre voiture, parce que le bosquet de fleurs le plus dense est en dehors des sentiers battus.

Si vous cherchez un nouveau moyen d’apprécier le festival Darom Adom (sud rouge en hébreu) qui a commencé le 22 janvier et dure cinq weekends, un vélo pourrait être votre meilleur atout.

Peu de magasins de vélo dans le monde voudraient faire de la publicité à propos de leur emplacement géopolitique précaire aux cyclistes potentiels.

Mais le magasin 217 du kibboutz Carmia, situé au nord de Gaza, à l’extrémité nord des kalaniyot a décidé de l’embrasser.

« 217 » fait référence à leur district, selon le commandement du front intérieur. Pendant l’opération Bordure protectrice, le district 217 (Zikim et le kibboutz Carmia) était en compétition amicale avec le district 218 (Yad Mordechai et Netiv Haassara) pour savoir lequel serait le plus touché par les roquettes.

Patricio (Pato) Tanne, le propriétaire de 217, a cyniquement souligné que son district avait ‘gagné’ (bien qu’une seule maison du kibboutz ait été endommagée).

« Je pensais [que les numéros de district du commandement du front intérieur] était quelque chose de connu. En fait cela ne l’est pas vraiment, mais ceux qui comprennent le nom l’adorent », a déclaré Tanner.

Patricio (Pato) Tanner, propriétaire du magasin de vélo "217", roule près du kibboutz Carmia, le 21 janvier 2016. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Patricio (Pato) Tanner, propriétaire du magasin de vélo « 217 », roule près du kibboutz Carmia, le 21 janvier 2016. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)

Le kibboutz Carmia est situé à environ 5 kilomètres de la frontière avec Gaza, juste assez loin pour ne pas être à portée des mortiers à courte portée, qui arrivent si vite qu’il n’y a pas de systèmes d’alerte.

Mais l’emplacement juste au nord de Gaza les rend assez proches pour qu’ils reçoivent le plus grand nombre de roquettes. Le système d’alerte « alarme rouge » leur donne 15 secondes pour trouver un refuge.

Tanner avait prévu d’ouvrir son magasin de vélo à temps pour les fêtes de septembre 2014, mais la guerre a décalé ses projets de trois mois. Il a ouvert le magasin en décembre 2014, à un moment où beaucoup de commerces locaux luttaient avec l’impact économique de la guerre de l’été.

La dune Leviathan est un arrêt amusant pour les familles en vélo dans la région du kibboutz Carmia. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
La dune Leviathan est un arrêt amusant pour les familles en vélo dans la région du kibboutz Carmia. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)

Le festival Darom Adom, qui célèbre la floraison annuelle des kalaniyot, a été créé en partie pour encourager le tourisme international dans le sud d’Israël, une région qui est économiquement en difficulté à la fois à cause de son emplacement dans la périphérie ainsi que de sa proximité avec Gaza.

Le festival dure cinq week-ends en janvier et février, et comprend des concerts, des ateliers, des visites, des randonnées, une course à pied, ainsi que des réductions sur les hôtels et les chalets.

Les "kalaniyot" ne sont pas les seules fleurs présentes pendant Darom Adom. Les amandiers commencent aussi à fleurir fin janvier. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Les « kalaniyot » ne sont pas les seules fleurs présentes pendant Darom Adom. Les amandiers commencent aussi à fleurir fin janvier. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)

Mais un vélo est l’un des meilleurs moyens de voir la région pendant le festival. C’est assez lent pour monter et descendre, pour explorer les rives des rivières saisonnières, qui sont tapissées de rouge, ou pour faire un pique-nique parmi les fleurs. Mais il est quand même possible de couvrir assez de terrain pour voir un certain nombre de zones différentes.

La région la plus populaire pour voir des anémones est la forêt de Shokeda, où les fleurs rouges parsèment le paysage. Mais Tanner espère que les visiteurs vont également découvrir la partie nord de la périphérie de Gaza, près du kibboutz Carmia, qui possède aussi des poches de rouge brillant, contrastant avec la végétation verte de la fin de l’hiver.

Quelques suggestions de zones où voir des fleurs, selon les organisateurs de l’évènement :

La meilleure saison pour explorer la région sud d’Israël, près de la frontière avec Gaza, est de décembre à Pessah, quand les pluies font fleurir le désert mais avant qu’il ne fasse trop chaud. Et fin janvier et février, quand les kalaniyot sont en pleine floraison, c’est vraiment le meilleur moment. Chaque année, la date du pic de floraison varie, mais les pluies précoces cet automne dernier, en octobre, signifient que les anémones sont déjà épanouies.

les "kalaniyot" commencent tout juste à fleurir fin janvier. Les zones proches des rivières saisonnières ont à présent la plus haute concentration d'anémones, mais les bourgeons fleuriront dans les prochaines semaines. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
les « kalaniyot » commencent tout juste à fleurir fin janvier. Les zones proches des rivières saisonnières ont à présent la plus haute concentration d’anémones, mais les bourgeons fleuriront dans les prochaines semaines. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)

Le magasin 217 propose des locations de vélo (50 shekels pour cinq heures, en plus des remorques pour les enfants et de tandems) et des suggestions de parcours. Ils accueilleront également un marché fermier pour les fermiers locaux et les artistes le samedi 30 janvier.

Pour les familles et les cyclistes amateurs, le magasin recommande leur route jaune, un trajet plat de 6 – 8 km à travers des champs de blé en germination, qui est parallèle au lit de la rivière Shikma pendant une partie du trajet, où les kalaniyot explosent au milieu des herbes près du torrent saisonnier.

Les cyclistes plus expérimentés peuvent opter pour la route noire, un trajet de 14 km qui comprend une balade optionnelle à Netiv Haassara, avec une montée de colline courte mais étonnamment raide. Pendant Darom Adom, les visiteurs de Netiv Haassara peuvent décorer un morceau de poterie, et l’ajouter au mur du « chemin de la paix » du village, sur la barrière de sécurité en béton de la frontière du village la plus proche de Gaza.

Patricio (Pato) Tanner devant le mur du village de Netiv Haassara, où les visiteurs peuvent ajouter leur morceau de poterie sur le mur. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Patricio (Pato) Tanner devant le mur du village de Netiv Haassara, où les visiteurs peuvent ajouter leur morceau de poterie sur le mur. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Les visiteurs peuvent ajouter leur propre morceau à la décoration murale du village de Netiv Haassara, au point le plus proche de Gaza. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Les visiteurs peuvent ajouter leur propre morceau à la décoration murale du village de Netiv Haassara, au point le plus proche de Gaza. (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)

Les vélos de montagne sont recommandés pour toutes les routes, puisque certains des chemins sont recouverts de gravier. Pour les enthousiastes du vélo en montagne, le 217 vont emmènera jusqu’à la réserve naturelle de Gvaram, qui se vante d’une excellente et unique piste, et abrite également un nombre immense de kalaniyot cette année.

Beaucoup de fermes artisanales locales ouvrent leur porte aux visiteurs pendant le festival Darom Adom – des fermes d’autruches aux fermes de fromages de moutons en passant par les fermes où vous pouvez faire vous-mêmes votre cueillette.

Quand vous rendez votre location au 217, vous pouvez même essayer cinq différents types de bières locales, appelée Weizenfelder, pour seulement 17 shekels la bouteille.

Si vous vous inquiétez de voir les plus belles floraisons, le site internet de Darom Adom met à jour ses 10 recommandations quotidiennement. Mais où que vous alliez, soyez sûr d’aller lentement. Il est temps de s’arrêter et de respirer les fleurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...