Israël en guerre - Jour 236

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Ram Sela, 32 ans : Un « doux géant », né le premier jour de la Guerre du Golfe

Assassiné alors qu'il travaillait au Festival Supernova, au kibboutz Reim, le 7 octobre 2023

Ram Sela. (Autorisation)
Ram Sela. (Autorisation)

Ram Sela, 32 ans, originaire du kibboutz Neve Or, dans le nord du pays, a été assassiné par des terroristes palestiniens du Hamas lors du festival de musique Supernova, le 7 octobre.

Ram, que ses amis appelaient Nesher (« aigle » en hébreu), faisait partie de l’équipe de logistique et de production du festival lorsque les terroristes ont pris d’assaut la rave, tuant au moins 260 personnes. Ses amis et sa famille se souviennent qu’il aimait la bière et le whisky, qu’il adorait manger, qu’il était dévoué à son travail qu’il aimait tant et qu’il était toujours le boute-en-train de la fête.

Il laisse derrière lui ses parents, Simo et Sarit, ses sœurs Ravid et Stav, ainsi que sa femme, Lilach Shterenlicht, qu’il avait épousée il y a moins d’un an. À la suite de son décès, ses amis et sa famille ont mis sur pied le « projet Nesherke » en sa mémoire pour distribuer des hamburgers, des frites et des boissons aux soldats stationnés dans le sud et le nord du pays.

Tal Popliker Goldstein, la cousine de Ram qui vit à Los Angeles, a raconté la vie et l’assassinat de son cousin bien-aimé lors d’une réunion de Juifs américains dans un centre communautaire juif local.

« Il est né le premier jour de la Guerre du Golfe », a-t-elle rappelé, jour qui correspondait également à son 17e anniversaire. Chaque année, ils se souhaitaient bon anniversaire. « Nous nous souviendrons toujours de Ram, de son esprit libre, de ses énormes boucles, de son sens de l’humour et de son amour de l’art, de la nature, de la bonne musique, de la bonne bière, du bon whisky et de la vie. »

« Son père voulait que je vous dise que Ram aimait beaucoup son pays », a-t-elle ajouté, décrivant ses derniers instants au festival, qui se sont transformés en un véritable enfer. Les derniers mots qu’il a adressés à sa mère ont été : « Je t’aime, mais nous n’y arriverons pas, il y a trop de terroristes. »

Yiftach Ron, qui a travaillé avec Ram lors de différents festivals et événements, se souvient de lui comme d’un « doux géant » qui aimait la bière et détestait les légumes dans son shawarma.

« Il était tout en cœur et en joie, avec une énorme baffle JBL diffusant de la musique trance », a écrit Yiftach. « Tu étais unique en ton genre et si grand. Tu vas nous manquer. »

« Tu nous as quittés lors d’un festival de musique que tu aimais tant », a écrit son ami Roï Berger. « Mais ta perte se fait déjà sentir. Nous sommes si tristes et tu nous manques déjà beaucoup. Nous embrassons Lilach et toute ta merveilleuse famille, et nous sommes sûrs que tu es en train de boire un bon whisky quelque part là-haut. »

Nir Volman, l’ami de Ram, s’est souvenu de lui sur la station de radio 106FM Kol HaKinneret après sa mort.

« Nesherke était un enfant formidable, énorme, un géant, un cœur énorme, physiquement et émotionnellement », ajoutant que son surnom lui venait de son enfance au kibboutz. « Un homme merveilleux, aux mains d’or, au cœur immense, qui travaillait dans la production d’événements (…). Il aimait le bon whisky, la bière, beaucoup de viande – et bien sûr la musique et la bonne vie. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.