Israël en guerre - Jour 238

Rechercher

Ramadan: le Hamas met en garde contre toute « transgression » israélienne

Le numéro 2 du groupe terroriste menace d'un risque d'escalade en cas "de violations israéliennes à travers la Palestine et à la mosquée Al-Aqsa", à Jérusalem-Est

Des Palestiniens se rassemblent à la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple, avant la prière du vendredi midi à Jérusalem le 27 janvier 2023. (Photo : Ahmad Gharabli/AFP)
Des Palestiniens se rassemblent à la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple, avant la prière du vendredi midi à Jérusalem le 27 janvier 2023. (Photo : Ahmad Gharabli/AFP)

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a mis en garde mardi contre une escalade militaire pendant le ramadan en cas de « transgression » israélienne sur le mont du Temple à Jérusalem.

Cet avertissement survient à moins de dix jours de début du mois sacré musulman, alors que les tensions entre Israël et les Palestiniens sont intenses depuis un an, L’armée israélienne mène des raids nocturnes quasiment quotidiens en Cisjordanie dans un contexte de vague d’attaques meurtrières. Ces tensions se sont encore accrues, ces dernières semaines, alors qu’il y a eu une série de raids israéliens et d’attaques de représailles palestiniennes qui se sont accompagnés d’une recrudescence des violences de la part des partisans du mouvement pro-implantation.

Selon les extraits d’une « interview » publiée sur le site internet officiel du Hamas en anglais, le numéro deux du groupe terroriste, Salah al-Arouri, indique que le risque d’escalade pendant le ramadan « dépend uniquement des violations israéliennes à travers la Palestine et à la mosquée Al-Aqsa », à Jérusalem-Est.

Le Hamas « n’a aucun projet d’escalade » pendant le ramadan, ajoute le site, précision qui n’apparaît pas dans le verbatim original en arabe des propos de M. Arouri, en exil depuis des années.

La mosquée Al-Aqsa le troisième lieu saint de l’islam, bâtie sur le mont du Temple, lieu le plus sacré du judaïsme.

L’endroit est au cœur des tensions israélo-palestiniennes, tout particulièrement pendant le ramadan compte tenu des restrictions qu’impose Israël aux Palestiniens qui voudraient venir y prier.

Des fidèles musulmans palestiniens prient le jour de Laylat al-Qadr, la nuit du destin, dans la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple à Jérusalem, pendant le mois sacré musulman du Ramadan, le 27 avril 2022 (Crédit: Hazem Bader / AFP)

En vertu d’un statu quo décrété par Israël après la conquête de la partie orientale de la Ville sainte en 1967, les non-musulmans peuvent se rendre sur l’esplanade des Mosquées à des heures précises mais non y prier.

Ces dernières années, un nombre croissant de juifs, souvent nationalistes, y prient subrepticement, ce que les Palestiniens et la Jordanie – gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem – qualifient comme de « provocations », régulièrement condamnées par nombre de pays arabes, musulmans ou occidentaux.

Si Israël complique l’accès des musulmans à l’esplanade des Mosquées ou en facilité l’accès aux juifs pendant le ramadan, « cela pourrait déclencher une action de la part des Palestiniens », prévient Salah al-Arouri.

Début janvier, le ministre de la Sécurité nationale israélien Itamar Ben Gvir, figure de l’extrême droite, s’y était rendu brièvement soulevant une vague de condamnations internationales, y compris des Etats-Unis, alliés d’Israël.

Le gouvernement israélien avait alors assuré n’avoir aucune intention de modifier le statu quo de 1967.

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.