Ramallah invalide les diplômes de la meilleure université de Gaza
Rechercher

Ramallah invalide les diplômes de la meilleure université de Gaza

Cette mesure a été prise alors que le Fatah et le Hamas luttent pour prendre le contrôle de l'institution académique

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Les étudiants en train de passer les examens finaux à Rafah, au sud de la bande de Gaza, en juin 2009 (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
Les étudiants en train de passer les examens finaux à Rafah, au sud de la bande de Gaza, en juin 2009 (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Le ministère de l’Education palestinien a déclaré mardi qu’il ne reconnaîtrait plus les nouveaux diplômes de l’université Al Aqsa, le plus grand établissement d’enseignement académique de la bande de Gaza.

Le siège du ministère à Ramallah a déclaré qu’il « retire officiellement sa reconnaissance » des diplômes des nouveaux étudiants inscrits à l’université et que ces diplômes ne permettraient pas aux jeunes diplômés d’être qualifiés pour travailler ou pour poursuivre leurs études, a annoncé le site Wafa, le site de l’information de l’AP.

Pour les récents diplômés et les étudiants actuellement inscrits à l’université, les diplômes ne seront pas acceptés s’ils ne sont pas personnellement signés par le président du conseil d’administration de l’université, le Dr Kamal al-Shirafi, selon le communiqué.

Le ministère a appelé les étudiants de Gaza à s’inscrire dans d’autres institutions.

Selon le site d’informations Al Monitor, en 2015 le nombre d’inscription des étudiants à Al-Aqsa et ses filiales a atteint 25 000.

La décision du ministère fait suite au récent transfert de deux professeurs affiliés au Fatah de l’université vers des facultés locales ainsi qu’aux nouvelles nominations aux postes d’enseignement à l’université par des éducateurs qui n’ont pas été approuvés par le Conseil général des employés à Ramallah.

Le Fatah et Hamas – les principales factions politiques palestiniennes – se battent pour prendre le contrôle de l’université Al Aqsa depuis le mois d’août dernier, lorsque le président Ali Abu Zuhri a démissionné.

Le Hamas, un groupe terroriste qui contrôle la bande de Gaza, a alors nommé Mohammed Radwan au poste de président par intérim de l’université sans consulter l’Autorité palestinienne contrôlée par le Fatah. L’AP a réagi en ne versant pas les salaires des 11 universitaires pro-Hamas de l’université.

Aucun président de l’université, nommé d’un commun accord, n’a été nommé depuis.

Le Hamas et le Fatah se préparent actuellement pour les élections municipales palestiniennes à Gaza et en Cisjordanie qui auront lieu le 8 octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...