Ramat Gan, classée numéro 1 pour la qualité de vie – étude
Rechercher

Ramat Gan, classée numéro 1 pour la qualité de vie – étude

Les habitants de la ville côtière de Bat Yam sont les moins satisfaits d'après l'étude, Jérusalem et Haïfa n'affichent pas de bons résultats

Le centre de Ramat Gan (Crédit : Maya Levin/Flash90)
Le centre de Ramat Gan (Crédit : Maya Levin/Flash90)

La ville de Ramat Gan dans la périphérie de Tel Aviv affiche la meilleure qualité de vie par rapport à toutes les grandes villes d’Israël, d’après une étude publiée mardi par le Bureau central des statistiques.

La cité boisée et prisée de la classe moyenne abrite la bourse du pays et un parc où l’on admire les animaux de safari.

Derrière Ramat Gan se trouvent les villes de Rehovot et Rishon Lezion, toutes les deux situées dans le sud de Tel Aviv, dans la région de Gush Dan.

Bat Yam, cité balnéaire au sud de Tel Aviv, arrive en dernière place du classement, précédée d’Ashkelon et de Jérusalem.

L’étude s’est intéressée aux 14 plus grandes villes du pays et à leurs indicateurs en termes de santé, d’emploi, de satisfaction financière, de logement et d’éducation.

Beach goers at the seashore in Bat Yam (photo credit: Alana Perino/Flash90)
La plage de Bat Yam (Crédit : Alana Perino/Flash90)

Ramat Gan est arrivée en tête en matière de satisfaction professionnelle, de densité de logements, d’espérance de vie et de revenus médians par foyer.

Bat Yam, quant à elle, se situe en-dessous des taux moyens d’espérance de vie, d’élèves de CP en surpoids et de satisfaction en terme d’emploi. La ville présente néanmoins le plus faible taux de mortalité infantile et un faible nombre d’accidents de la route mortels.

Tel Aviv se classe en quatrième place et compte le plus fort taux d’emploi et le plus faible taux d’emplois à temps partiel subis.

Beer Sheva arrive en huitième place et présente le plus grand niveau de confiance envers le gouvernement et le taux de mortalité infantile le plus élevé. Elle est en revanche la seule ville où les femmes sont plus présentes à des postes de manager dans la fonction publique.

Le mauvais classement de Jérusalem peut probablement s’expliquer par la pauvreté élevée qui touche la ville, le plus grand taux du pays, et son fort taux de chômage.

Le classement complet :

  1. Ramat Gan
  2. Rehovot
  3. Rishon Letzion
  4. Tel Aviv
  5. Petah Tikva
  6. Bnei Brak
  7. Netanya
  8. Beer Sheva
  9. Haïfa
  10. Holon
  11. Ashdod
  12. Jérusalem
  13. Ashkelon
  14. Bat Yam
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...