Rami Levy s’apprête à devenir le nouveau propriétaire d’Israir
Rechercher

Rami Levy s’apprête à devenir le nouveau propriétaire d’Israir

Les actionnaires ont approuvé la proposition de 162 millions de NIS de Rami Levy et Shalom Haim, qui seront détenteurs majoritaires de la compagnie aérienne

Illustration : Un vol Israir décollant de l'aéroport international Ben Gurion, à Tel Aviv, le 3 septembre 2015. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)
Illustration : Un vol Israir décollant de l'aéroport international Ben Gurion, à Tel Aviv, le 3 septembre 2015. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

Rami Levy, magnat de la grande distribution, devrait devenir le nouveau propriétaire d’Israir après que sa proposition d’achat de la compagnie aérienne a été approuvée mardi par les détenteurs d’obligations de la société.

Levy a fait la proposition via BGI Investments, qu’il dirige avec Shalom Haim, homme d’affaires dans l’industrie de l’alimentation. L’offre a reçu plus tôt ce mois-ci le soutien initial du fiduciaire supervisant la vente d’Israir au nom des détenteurs d’obligations de IDB Development Corp., une holding qu’un juge a déclarée insolvable en septembre dernier, ordonnant sa liquidation.

Selon la proposition, BGI paiera 162 millions de shekels pour une participation de 51 % dans Israir. Levy, qui injectera des fonds dans la compagnie aérienne, obtiendra une participation de 24 % et les détenteurs d’obligations 25 %.

À un stade ultérieur, les parts de Levy et des détenteurs d’obligations seront transmises à BGI, selon le quotidien économique Globes.

La proposition d’achat d’Israir nécessite toujours l’approbation du tribunal.

Levy est propriétaire de la chaîne de supermarchés éponyme et Haim est l’actionnaire majoritaire de Taaman Food Marketing.

Rami Levy dans l’un de ses supermarchés de Jérusalem, le 23 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

L’offre a été préférée à celles concurrentes des hommes d’affaires Yigal Dimri et Moti Ben-Moshe. Un homme d’affaires israélien basé aux Émirats arabes unis avait également proposé d’acheter la société.

Parallèlement à la vente d’Israir, la compagnie aérienne nationale El Al a récemment été rachetée. En octobre dernier, l’Autorité des entreprises gouvernementales a officiellement accordé à l’Israélo-Américain Eli Rozenberg, 27 ans, le contrôle d’El Al. Kanfei Nesharim Aviation, nouvellement créé par Rozenberg, a acheté 42,88 % de parts du transporteur aérien lors d’une vente le 16 septembre, ce qui en fait l’actionnaire majoritaire tel que défini par la réglementation israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...