Israël en guerre - Jour 292

Rechercher

Ramle : un homme tué par balle, 217e victime arabe d’un homicide cette année

Selon la police, Sammy Alsmali, 20 ans, aurait vraisemblablement été assassiné dans le cadre d'une querelle entre familles rivales

Illustration : Une ambulance du Magen David Adom. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Une ambulance du Magen David Adom. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un homme a été tué par balle cette nuit dans la ville centrale de Ramle, a annoncé la police israélienne dans un communiqué jeudi.

La fusillade ferait vraisemblablement partie d’une querelle entre des familles criminelles rivales, selon le communiqué.

The Abraham Initiatives, une organisation à but non lucratif qui recense les crimes violents dans la communauté arabe a identifié la victime comme étant Sammy Alsmali, 20 ans, un résident de la ville.

La police a déclaré que l’homme avait été évacué à l’hôpital Assaf Harofeh dans un état grave, mais son décès a, par la suite, été prononcé.

Selon la déclaration de la police, « une partie d’une arme » a été trouvée dans la cour d’un complexe proche du lieu de la fusillade. L’objet a été emmené pour un examen plus approfondi.

Selon Abraham Initiatives, cette fusillade porte à 217 le nombre d’Arabes tués dans le pays depuis le début de l’année. En 2022, 98 homicides avaient été recensés au cours de la même période.

La quasi-totalité des victimes ont été tuées par arme à feu : quinze d’entre elles étaient des femmes.

Une vague sans précédents de crimes violents frappe la communauté arabe depuis quelques années. Nombreux sont les dirigeants communautaires qui reprochent à la police son impuissance face aux puissantes organisations criminelles et son inertie. Ils estiment que le problème actuel est la conséquence de dizaines d’années de négligences et discriminations de la part des services publics.

De leur côté, les autorités pointent du doigt une criminalité organisée en plein essor ainsi que la prolifération des armes et parfois l’attitude des communautés, réticentes à coopérer avec les forces de l’ordre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.