Israël en guerre - Jour 194

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Ran Shefer, 48 ans : Vivait chaque jour « plein de lumière » et de gratitude

Il a été assassiné par des terroristes du Hamas à la rave Supernova le 7 octobre 2023

Ran Shefer (Autorisation)
Ran Shefer (Autorisation)

Ran Shefer, âgé de 48 ans et originaire du kibboutz Beeri, a été assassiné par des terroristes du Hamas lors du festival de musique Supernova le 7 octobre dernier.

Il laisse dans la peine ses filles, Emily, 10 ans, Zoe, 8 ans et Naya, 4 ans, ainsi que sa sœur aînée Lilach.

Selon l’éloge funèbre du kibboutz Beeri, Ran avait perdu son père, Chaim, à l’âge de quatre ans et sa mère, Miriam, à l’âge de 18 ans.

C’est à la mort de son père que sa mère avait quitté Neve Monosson, où Lilach et lui sont nés, pour s’installer à Beeri. Selon la nécrologie de Beeri, tout le monde l’appelait « Chepale », même si personne ne sait vraiement pourquoi.

Malgré des difficultés d’apprentissage, Ran a terminé ses études secondaires à Ramat Aviv, après quoi il s’est porté volontaire pour rejoindre l’armée israélienne alors même que sa condition d’orphelin lui aurait permis d’être exempté.

Après son service militaire, Ran a passé plusieurs années à voyager en Inde, en Thaïlande, en Afrique ou en Australie, avant de rentrer en Israël au début des années 2010. À son retour, il a occupé différents emplois avant d’occuper un poste à l’école primaire du kibboutz.

« J’ai longtemps attendu ta venue», a écrit sœur Lilach sur un site Internet dédié à la mémoire de Ran. « Quand tu étais petit, tu souriais tout le temps et tu as continué en grandissant, alors que tu étais jeune quand nous avons perdu maman. Malgré tout, tu as continué à sourire et à apporter ta lumière au monde. »

Amos, un des amis de Ran du kibboutz Beeri, a déclaré que partout où il allait, Ran charmait par la grâce de son énergie, ajoutant qu’il était un « homme d’amour avec un très grand coeur » qui « privilégiait les actes sur la parole, dans la générosité et l’amour ».

Le site Internet regorge de messages de membres de Beeri et de personnes qui ont connu Ran lors de ses voyages ou de festivals de musique, à l’instar de Mordechai, qui l’a rencontré au festival Supernova quelques heures avant que Ran ne soit assassiné.

« Nous nous sommes dit que nous avions atteint notre apogée dans la vie et ce que le monde avait de bon à offrir. Que si nous devions quitter le monde maintenant, nous partirions avec le sourire, nous irons à Dieu heureux et nous le remercierons pour tout. »

D’autres ont écrit que Ran disait vouloir mourir en dansant, heureux, lors d’une rave.

Ils sont nombreux, comme Natasha, qui l’avait rencontré en Australie, à dire de lui qu’il avait « une âme incroyable, pleine de lumière, le genre de personne que l’on n’oublie jamais ».

L’an dernier, Ran avait perdu une amie d’enfance, Gal Mills, morte d’un cancer. Tali, une de leurs amies communes, a écrit que Ran et elle s’étaient rapprochés suite à ce décès.

« Je ne sais pas si, à un autre moment de ma vie, j’ai connu quelqu’un d’aussi spécial pendant si peu de temps », a-t-elle écrit. « Cela ne faisait peut-être qu’un an que nous nous connaissions, mais cette année-là, tu m’as aidée à respirer. »

Jivan, un ami avec lequel Ran allait à des festivals de musique et qui l’avait présenté à son ex-femme, Galit, a déclaré que Ran aidait les autres avant de penser à lui.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.