Shin Bet : le meurtre d’Ori Ansbacher est une attaque terroriste
Rechercher

Shin Bet : le meurtre d’Ori Ansbacher est une attaque terroriste

Arafat Irfayia, âgé de 29 ans, a été arrêté vendredi à Ramallah, soupçonné d'avoir assassiné Ori Ansbacher, âgée de 19 ans, dans une zone boisée du sud de Jérusalem

Ori Ansbacher (Autorisation)
Ori Ansbacher (Autorisation)

Le meurtre d’une israélienne de 19 ans, dont le corps a été retrouvé cette semaine aux abords de Jérusalem, a été commis pour des « motifs nationalistes », a annoncé dimanche le Shin Bet, le service de sécurité intérieur israélien.

Israël a annoncé samedi l’arrestation d’un Palestinien originaire de Hébron en Cisjordanie, qui selon le Shin Bet a reconnu dimanche avoir tué Ori Ansbacher pour des « motifs nationalistes ».

En réaction à ce meurtre jeudi qui a provoqué une très vive émotion en Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche son intention de réduire à partir de la semaine prochaine des fonds reversés aux Palestiniens – l’Autorité palestinienne versant des salaires aux proches des terroristes palestiniens.

M. Netanyahu s’est rendu chez les parents de la jeune fille dimanche soir dans l’implantation israélienne de Tekoa en Cisjordanie.

Benjamin Netanyahu se rend auprès des parents d’Ori Ansbacher, le 10 février 2019 avec son épouse Sara (Crédit : Kobi Gideon / GPO)

Le quotidien Haaretz a rapporté que d’après la reconstitution, Arafat Irfayia aurait trouvé Ansbacher assise sur une chaise et qu’il aurait abusé d’elle sexuellement avant de la tuer.

Les enquêteurs ont trouvé des preuves à proximité du lieu de la reconstitution, indiquant qu’il y avait eu une lutte entre Ansbacher et Irfayia, selon le journal.

Les forces de sécurité sont à l’endroit où le corps d’Ori Ansbacher, âgée de 19, a été retrouvé dans la forêt d’En Yael à Jérusalem, le 7 février 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Tôt ce matin, l’armée israélienne a repéré la maison d’Irfayia dans la ville de Hébron en Cisjordanie en vue de sa prochaine démolition.

Le frère du suspect palestinien a déclaré pour sa part qu’il était innocent.

« Je ne crois pas qu’il l’a tuée, il ne fait pas ce genre de choses. J’ai grandi avec lui, dans la même maison. Mon frère Arafat n’est pas un meurtrier », a déclaré Suleiman Irfayia à la Treizième chaîne.

Interrogé sur la reconstitution du meurtre d’Ori Ansbacher, Suleiman a continué de clamer l’innocence de son frère.

« Dès que les Israéliens arrêtent quelqu’un, ils affirment que c’était le meurtrier et qu’il y a des preuves. Mon frère ne fait pas ce genre de choses », a-t-il dit.

Suleiman Irfayia a également démenti que lui ou son frère seraient des membres du Hamas ou du Fatah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...