Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Reconstruction de la synagogue de Hambourg incendiée lors de la Nuit de Cristal

Un Israélien a lancé une campagne de restauration de la grande synagogue après avoir trouvé une couronne de Torah dédicacée au rabbin de Bornplatz, en 2020 chez un antiquaire

La synagogue Bornplatz, qui accueillait 1 200 fidèles avant d'être détruite lors de la Nuit de Cristal,  à Hambourg, en Allemagne. (Crédit : Wikimedia Commons via JTA)
La synagogue Bornplatz, qui accueillait 1 200 fidèles avant d'être détruite lors de la Nuit de Cristal, à Hambourg, en Allemagne. (Crédit : Wikimedia Commons via JTA)

JTA – Plus de 80 ans après la destruction de l’une des synagogues les plus importantes d’Allemagne lors de la Nuit de Cristal, la communauté juive de Hambourg a pris possession du site de l’édifice et s’apprête à le reconstruire.

Le site de la synagogue de Bornplatz, un bâtiment néo-roman inauguré en 1906 qui possédait un sanctuaire de 1 200 places et qui était autrefois la plus grande synagogue du nord de l’Allemagne, a été officiellement remis aux dirigeants de la communauté juive de la ville mercredi. Lors de la cérémonie marquant cette restitution, des représentants de la ville de Hambourg ont découpé une copie du document d’aryanisation datant de l’époque nazie qui ordonnait la démolition de la synagogue.

« Nous nous excusons d’avoir pris la décision si tardivement de leur rendre leur propriété », a déclaré Dirk Kienscherf, un responsable local du parti social-démocrate de centre-gauche, aux représentants de la communauté juive lors de la cérémonie.

La synagogue avait été incendiée lors de la Nuit de Cristal, la série de pogroms de 1938 au cours desquels les nazis avaient détruit des synagogues et des magasins appartenant à des Juifs dans toute l’Allemagne. Ses vestiges avaient ensuite été vendus de force à la ville et démolis, et un bunker anti-aérien, réservé aux Aryens, avait été construit à côté. Aujourd’hui, le site vide est orné d’une mosaïque représentant l’architecture de la synagogue, y compris son plafond voûté, qui avait été posé en 1988 par l’artiste Margrit Kahl.

« La synagogue de Bornplatz renaîtra et deviendra un monument du souvenir, servant de centre visible à la vie juive dynamique de notre ville », a déclaré le rabbin Shlomo Bistrizky, émissaire du mouvement Habad Loubavitch et grand rabbin de Hambourg, dans un communiqué.

La quête de la reconstruction de la synagogue, plus de huit décennies après sa destruction, a commencé dans la boutique d’un antiquaire local au cours de l’été 2020. Daniel Sheffer, un entrepreneur d’origine israélienne aujourd’hui installé à Hambourg, se trouvait dans la boutique lorsqu’il a découvert la couronne d’une Torah en argent gravée d’une dédicace à l’attention de Markus Hirsch, le premier rabbin de la synagogue de Bornplatz. « Cela m’a bouleversé », a-t-il déclaré au Jewish Chronicle.

« Mais je me suis aussi senti gêné, honteux et en colère, parce qu’on me demandait de racheter ce qui avait été volé à mes ancêtres », a-t-il ajouté. « Ce sentiment a perduré des jours durant. »

Sheffer a finalement acheté la couronne et l’a apportée avec lui lors de plus de 50 réunions avec des fonctionnaires et d’autres partisans potentiels de sa campagne, intitulée « Non à l’antisémitisme. Oui à la synagogue de Bornplatz ».

Cet effort a conduit à la création de l’Initiative pour la reconstruction de la synagogue de Bornplatz, dirigée par Sheffer. Le projet a obtenu plus de 600 000 dollars du gouvernement allemand pour mener une étude évaluant la faisabilité de la reconstruction de la synagogue. La construction elle-même sera financée par le gouvernement municipal de Hambourg, le gouvernement allemand et des dons privés.

Les promesses de soutien public au projet sont intervenues après deux autres attaques récentes contre des Juifs en Allemagne : la fusillade de 2019 dans une synagogue de la ville de Halle et une deuxième attaque quasiment un an plus tard à la synagogue Hohe Weide de Hambourg pendant la fête de Souccot, au cours de laquelle un étudiant juif avait été grièvement blessé.

La couronne achetée par Sheffer est aujourd’hui conservée à la synagogue Hohe Weide. L’un des rouleaux de la Torah de la synagogue de Bornplatz, quant à lui, est arrivé aux États-Unis en 1940 via l’Italie, sauvé par un fidèle, Joseph Bamberger. Le rouleau de la Torah a continué à être utilisé dans les synagogues que Bamberger et sa famille fréquentaient à Manhattan. Depuis 2021, il fait partie de la collection permanente du musée de l’héritage juif de la ville.

Certains ont fait valoir que la reconstruction de la synagogue amènerait le public à oublier les atrocités de la Shoah, alors que des mémoriaux comme celui qui existe actuellement sur la place rappellent les pertes et les destructions subies par la communauté. « La mosaïque communique et commémore la blessure ouverte de l’absence du bâtiment et, à travers elle, l’absence de ce qui fut l’une des communautés juives les plus prospères d’Europe occidentale », avait écrit Galit Noga-Banai dans Haaretz en février 2021 pour critiquer l’initiative de reconstruction.

En raison de la façon inhabituelle dont la synagogue a été détruite – tous ses décombres ont été ensevelis – certaines surprises sont apparues au cours du processus d’excavation. Des tessons de verre colorés provenant des fenêtres de la synagogue ont notamment été retrouvés, donnant une idée de ce à quoi ressemblait le bâtiment, dont l’image a été préservée par des photos en noir et blanc, a rapporté la radio-télévision allemande du Nord.

Une fois les fouilles terminées, un concours d’architecture sera organisé pour la conception de la nouvelle synagogue, et le bunker situé à côté de la synagogue sera démoli.

« Le moment que nous vivons aujourd’hui est un tournant pour notre histoire juive à Hambourg », a déclaré Sheffer, selon une station de radio locale. « C’est la victoire de la justice et de la vie juive à Hambourg sur la barbarie des nazis. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.