Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Regev cède à Goldknopf : les travaux sur les trains durant Shabbat seront réduits

Les travaux seront répartis sur la semaine, mais les tâches essentielles de sécurité seront poursuivies comme prévu

La ministre des Transports Miri Regev (à droite) assise avec le PDG des chemins de fer israéliens Michael Maixner (à gauche) et Moshe Shimoni, président du conseil d'administration des chemins de fer israéliens, à Jérusalem, le 11 janvier 2023. (Crédit : Bureau du ministre des Transports)
La ministre des Transports Miri Regev (à droite) assise avec le PDG des chemins de fer israéliens Michael Maixner (à gauche) et Moshe Shimoni, président du conseil d'administration des chemins de fer israéliens, à Jérusalem, le 11 janvier 2023. (Crédit : Bureau du ministre des Transports)

La ministre des Transports Miri Regev a annoncé mercredi que les travaux d’entretien effectués sur le réseau ferroviaire interurbain public pendant le Shabbat seront réduits, suite aux demandes des partis haredi de la coalition.

Selon un plan présenté par le ministère et les responsables des chemins de fer israéliens lors d’une réunion mercredi, une partie des travaux d’entretien prévus le samedi sera répartie sur les nuits en semaine afin que seuls les travaux cruciaux nécessaires à la sécurité des passagers soient effectués le Shabbat, a indiqué le bureau de Regev dans un communiqué.

« Le ministre a ordonné que les services au public ne soient en aucun cas affectés par le plan présenté lors de la réunion », peut-on lire dans le communiqué.

Le chef de Yahadout HaTorah, Yitzhak Goldknopf, avait exigé samedi la fin des travaux, déclarant que dans l’accord de coalition de son parti avec le Likud, « il a été convenu que ces travaux prendraient fin », conformément au « statu quo » religieux.

Le député Yitzhak Goldknopf à la Knesset, à Jérusalem, le 19 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’adhésion stricte du parti à la loi juive a le potentiel de déclencher une crise de coalition en testant les limites de la religion et de l’État, dans une coalition où le Likud est plus laïc et libéral que chacun de ses alliés politiques d’extrême droite et religieux.

Yahadout HaTorah s’oppose depuis longtemps aux projets de travaux publics le jour du Shabbat et a déjà fait de l’entretien des trains une priorité. Le parti avait tenté d’exiger que les centrales électriques cessent de produire de l’énergie le Shabbat en décembre, mais le Likud a supprimé la clause de son accord de coalition.

Le ministère de l’Économie avait déclaré dimanche que le programme d’entretien « est et a toujours été réalisé dans le cadre de l’autorisation annuelle [religieuse] dont dispose Israël Railways pour effectuer des travaux d’entretien et de sécurité ». « Nous n’avons aucune intention d’annuler » les travaux, avait alors précisé le ministère.

Un responsable de Rakevet Israël, la société de chemins de fer israéliens, a déclaré à la chaîne publique Kan que la décision de Regev est problématique et « entraînera d’énormes retards dans de nombreux projets. C’est un pas en arrière ».

La compagnie de chemins de fer israélienne n’offre pas de service aux passagers du vendredi fin d’après-midi jusqu’au samedi, au coucher du soleil.

La chef du parti travailliste, Merav Michaeli, qui a été ministre des Transports dans le gouvernement précédent, a qualifié les changements annoncés de « pirouette embarrassante ».

Illustration : Des trains près de la ville de Sderot, le 15 juillet 2018. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

« Il n’y a aucun moyen de décaler les travaux ferroviaires du Shabbat au milieu de la semaine sans nuire au service, tout simplement parce que toutes les heures de la nuit sont déjà utilisées pour les travaux », a-t-elle tweeté.

« Lorsque j’étais ministre, nous avons accéléré les travaux le Shabbat pour rétablir le service plus rapidement. Miri et Bibi ont capitulé devant le chantage des haredim et nuisent aux chemins de fer et à ses services », a-t-elle dit en utilisant le surnom du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le président d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a dénoncé cette « décision honteuse » et s’est fait l’écho de l’accusation de Michaeli selon laquelle Regev et Netanyahu ont cédé au chantage.

« Bibi a promis qu’il ne porterait pas atteinte au statu quo, mais comme toujours, il a menti cette fois aussi », a tweeté Liberman. « Nous allons exiger un débat spécial à la Knesset et utiliser tous les moyens à notre disposition afin d’annuler cette décision. »

Le ministre du Logement et de la Construction, Yitzchak Goldknopf, lors de la cérémonie de passation de pouvoirs avec le ministre sortant, Zeev Elkin, au ministère du Logement et de la Construction, à Jérusalem, le 1er janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’accord de coalition entre Yahadout HaTorah et le Likud, comme tous les accords du Likud avec ses partenaires religieux, comprend une vague promesse de préserver le statu quo entre la religion et l’État.

« Le statu quo sera préservé dans les questions de religion et d’État selon ce qui a été accepté depuis des décennies en Israël. Le gouvernement honorera le Shabbat », indique l’accord de coalition.

Regev, qui a occupé le poste avant Michaeli, a déclaré qu’elle réexaminerait plusieurs initiatives de son prédécesseur immédiat, notamment les transports publics et les voies de covoiturage sur les autoroutes interurbaines, une taxe d’encombrement et des plans pour le métro de Tel Aviv.

Michaeli, qui est laïque, avait déjà fait pression pour que le tramway de Tel Aviv fonctionne durant Shabbat, ce qui avait provoqué un tollé au sein de la communauté ultra-orthodoxe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.