Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Relaxe pour deux chroniqueurs de TPMP jugés pour diffamation envers Francky Vincent

Gilles Verdez, chroniqueur régulier de l'émission animée par Cyril Hanouna, reprochait au chanteur, présent sur le plateau, son amitié avec le polémiste Dieudonné

Le chroniqueur Gilles Verdez et le chanteur Francky Vincent, sur le plateau de l’émission "Touche pas à mon poste" sur C8, le 6 décembre 2022. (Crédit : capture d’écran "Touche pas à mon poste" / C8)
Le chroniqueur Gilles Verdez et le chanteur Francky Vincent, sur le plateau de l’émission "Touche pas à mon poste" sur C8, le 6 décembre 2022. (Crédit : capture d’écran "Touche pas à mon poste" / C8)

Deux chroniqueurs de l’émission « Touche pas à mon poste’ sur la chaîne de télévision C8, Gilles Verdez et Matthieu Delormeau, poursuivis pour diffamation envers le chanteur de zouk Francky Vincent, ont été relaxés mercredi par le tribunal de Draguignan.

Lors de l’audience le 22 mars l’avocat du chanteur Me Hubert Drevet avait réclamé 60 000 euros de dommages et intérêts à M. Verdez et 30 000 euros à M. Delormeau.

Mercredi, le même tribunal a relaxé les deux animateurs, jugeant que « les passages » reprochés « n’étaient pas diffamants », ajoutant « qu’aucun reproche particulier » ne peut leur être fait « au regard de la jurisprudence de la Chambre criminelle de la cour de cassation ».

Francky Vincent s’estimait diffamé par les propos tenus à son encontre par Gilles Verdez le 6 décembre, alors que le chanteur antillais venait d’être nommé au grade de Chevalier des Arts et des Lettres.

M. Verdez, chroniqueur régulier de l’émission animée par Cyril Hanouna, reprochait au chanteur, présent sur le plateau, son amitié avec le polémiste Dieudonné, déclarant : « Si vous cautionnez l’antisémitisme, c’est que vous êtes antisémite. »

Les propos avaient été repris quelques instants plus tard sur les réseaux sociaux par Matthieu Delormeau, absent du plateau lors de l’émission : « Ne pas condamner l’antisémitisme, c’est être antisémite » avait-il écrit sur Twitter, et répété le lendemain pendant TPMP.

Pour Me Drevet, Gilles Verdez avait « laissé sous-entendre devant deux millions de téléspectateurs que Francky Vincent était antisémite du fait de son amitié avec Dieudonné ».

« M. Verdez n’a pas apporté la preuve d’une seule parole antisémite de la part de mon client, mais Francky Vincent est quand même reparti de cette émission avec une étiquette d’antisémite », avait encore plaidé l’avocat.

Auteur de tubes comme « Fruit de la passion », « Alice ça glisse » ou « Le Tombeur », Francky Vincent a été nommé en novembre dans l’ordre des Arts et des Lettres, une décoration qui reconnaît sa participation au « rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.