Rencontre entre le président de la Knesset et la chancelière allemande
Rechercher

Rencontre entre le président de la Knesset et la chancelière allemande

"Il n’y a pas de solution magique concernant les attaques au couteau," a déclaré Edelstein à Merkel

Yuli-Yoel Edelstein et Angela Merkel (Autorisation)
Yuli-Yoel Edelstein et Angela Merkel (Autorisation)

Le président de la Knesset Yuli Edelstein et la Chancelière allemande Angela Merkel se sont rencontrés jeudi à Berlin pour parler de la situation au Moyen-Orient, de l’Etat islamique et de la crise des réfugiés en Europe.

Concernant le problème des réfugiés en Allemagne, Edelstein a déclaré que bien que la situation soit très différente, Israël avait une grande expérience concernant l’intégration des immigrants venant de partout dans le monde.

A cet égard, Angela Merkel a exprimé beaucoup d’intérêt concernant l’expérience personnelle d’Edelstein dans ce domaine. Ce dernier est originaire de l’Union Soviétique et a immigré en Israël dans les années 1980.

Le président de la Knesset a confessé à la chancelière allemande qu’il avait secrètement appris l’hébreu en Union soviétique.

« C’est pour cela que j’étais très impopulaire auprès des autorités soviétiques, » a-t-il déclaré.

Concernant la situation moyen-orientale, Edelstein a expliqué à Merkel qu’ « il n’y avait pas de solution magique concernant les attaques au couteau,car elles ne sont pas organisées, et elles sont le résultat de l’incitation auprès de la jeunesse palestinienne sur les réseaux sociaux. Nous avons mis en garde contre cette incitation depuis longtemps, et maintenant nous en expérimentons le résultat : les attaques terroristes ».

Portant son attention sur le processus de paix aujourd’hui paralysé, le président de la Knesset a expliqué qu’Israël devrait chercher à coopérer avec ses voisins dans le domaine de l’eau, de l’agriculture et des technologies.

« De telles mesures changeront l’atmosphère et rendront plus facile, dans le futur, l’entente diplomatique et la signature d’accords, » rapporte Edelstein.

Le président de la Knesset a remercié la chancelière pour l’accueil de la délégation israélienne. « J’ai trouvé ici en Allemagne une attitude positive vis-à-vis d’Israël, une amitié profonde et beaucoup de sensibilité, » peut-on lire dans le communiqué du président de la Knesset.

La délégation israélienne a ensuite déjeuné à la résidence du président allemand, Joachim Gauk, « Malgré l’inexistence entre nous d’accord concernant particulièrement les implantations, l’amitié entre Israël et l’Allemagne est courageuse et nous sommes confiants quand à la résolution de ce problème grâce au dialogue, de la manière la plus plaisante et amicale possible, » a déclaré le président allemand.

« L’amitié entre Israël et l’Allemagne est si étroite que je me permets de demander que l’Allemagne exprime notre position et nous serve même de représentant dans les discussions et dans les forums avec des pays, qui ne comprennent pas notre position comme l’Allemagne l’a comprend » a conclu le président de la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...