Rechercher

Reprise dimanche des vols Amman-Damas après neuf ans de suspension

Le rétablissement des vols de la compagnie jordanienne Royal Jordanian, prévu à partir du 3 octobre, a été annoncé après une rencontre entre des responsables des deux pays

L'aéroport international de la reine Alia, à proximité d'Amman, en Jordanie. (Crédit : T1259 / CC BY-SA 3.0)
L'aéroport international de la reine Alia, à proximité d'Amman, en Jordanie. (Crédit : T1259 / CC BY-SA 3.0)

Les vols commerciaux entre Amman et Damas vont reprendre dimanche après avoir été suspendus pendant un peu plus de neuf ans en raison du conflit qui a ravagé la Syrie, ont indiqué les autorités jordaniennes.

Le rétablissement des vols de la compagnie nationale jordanienne Royal Jordanian, prévu à partir du 3 octobre, a été annoncé après une rencontre entre des responsables des deux pays, selon l’agence officielle Petra, ajoutant qu’une délégation ministérielle syrienne se trouvait à Amman pour « renforcer la coopération économique bilatérale ».

Royal Jordanian avait annoncé en juillet 2012 la suspension de ses vols vers la Syrie, où un conflit dévastateur avait éclaté l’année précédente. Auparavant, la compagnie opérait deux vols par jour, l’un vers Damas et l’autre vers Alep (nord).

Les passagers en provenance de Syrie devront « présenter un test de dépistage à la COVID-19 négatif, effectué 72 heures avant leur vol, en plus de subir un test à leur arrivée à l’aéroport international Reine-Alia », a indiqué mardi le ministre jordanien des Transports, Wajih Azayza, dans un communiqué.

« Ils ne pourront quitter l’aéroport que si le résultat du test est négatif », a-t-il ajouté.

En visite à Amman depuis lundi, la délégation syrienne s’est rendue dans le royaume voisin en traversant le point de passage de Jaber-Nassib, fermé à la circulation depuis deux mois en raison de la recrudescence des violences dans le sud de la Syrie. Ce point de passage, le principal entre les deux pays, sera rouvert au public dès mercredi, avait indiqué l’agence Petra lundi.

Ces annonces interviennent alors qu’un accord a été conclu le 8 septembre entre les ministres de l’Énergie de Jordanie, de Syrie, d’Egypte et du Liban pour l’acheminement de gaz égyptien et d’électricité venue de Jordanie via la Syrie, et ce malgré les sanctions américaines visant le pouvoir syrien.

Fuyant la guerre qui a éclaté dans leur pays en 2011, et qui a fait près d’un demi-million de morts, quelque 650 000 Syriens sont enregistrés auprès de l’ONU en Jordanie, mais les autorités jordaniennes font état de 1,3 million de réfugiés syriens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...