Retards à Ben Gurion après une anomalie technique
Rechercher

Retards à Ben Gurion après une anomalie technique

Les équipes techniques ont pu réparer le système d’analyse automatique des valises, qui s’était arrêté à minuit

Contrôle des passeports à l'aéroport international Ben Gurion en Israël, le 21 septembre 2008. Illustration. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Contrôle des passeports à l'aéroport international Ben Gurion en Israël, le 21 septembre 2008. Illustration. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Quelque 50 000 passagers devant transiter par l’aéroport international Ben Gurion jeudi ont pu pousser un soupir de soulagement en milieu de matinée, quand les équipes techniques ont réussi à réparer une anomalie de fonctionnement qui avait touché le système automatisé de vérification des bagages, forçant les employés de la sécurité à les vérifier manuellement.

La direction de l’aéroport a annoncé que les équipes techniques, informatiques et de maintenance avaient été renforcées et avaient travaillé toute la nuit pour tenter de réparer l’anomalie, qui a été découverte à minuit.

En conséquence, 400 valises sont restées échouées à l’aéroport et les vols de début de matinée vers plusieurs destinations européennes ont été retardés.

Dans un communiqué, la direction de l’aéroport a indiqué que les vols de nuit avaient décollé à l’heure, convoyant quelque 15 000 passagers vers leur destination.

Les équipes de sécurité et de gestion des valises ont été renforcées pour écoper la surcharge de jeudi.

Un passager a déclaré jeudi matin tôt à la radio publique israélienne qu’il y avait d’immenses files d’attente et qu’il avait attendu assis dans l’avion pendant deux heures avant qu’il ne décolle. Il devait passer à la télévision roumaine et ne savait pas si sa valise avait été chargée dans son avion.

Cette anomalie technique fait suite à des semaines d’annulations et de retards causés par un conflit social chez El Al, qui a été résolu le mois dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...