Reuven Rivlin, le président qui a battu tous les records
Rechercher

Reuven Rivlin, le président qui a battu tous les records

Il est le chef de l'État ayant notamment accordé plus de grâces (1 830), ayant effacé le plus grand nombre de casiers judiciaires (1 365) et qui a connu le plus d'élections (5)

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président Reuven Rivlin lors d'une cérémonie à la résidence du président de Jérusalem, le 5 juillet 2021. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)
Le président Reuven Rivlin lors d'une cérémonie à la résidence du président de Jérusalem, le 5 juillet 2021. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)

Le président Reuven Rivlin a supervisé un plus grand nombre d’élections que ses prédécesseurs. Il a aussi chargé un nombre record de députés de la lourde tâche de former un gouvernement, et il a passé plus d’heures que tous les autres chefs d’État israéliens en consultations diverses pour former un gouvernement, a fait savoir un communiqué émis par la résidence du président.

À la barre du pays lors d’une période politique tumultueuse, Rivlin est aussi le président israélien ayant accordé plus de grâces et ayant effacé le plus grand nombre de casiers judiciaires de toute l’histoire du pays.

Rivlin, âgé de 81 ans, avait été élu le 24 juillet 2014 et achèvera son mandat ce mercredi.

Au cours de ces sept années, le président a supervisé une élection en 2015, deux en 2019, une de plus en 2020 et un scrutin supplémentaire en 2021.

Il a passé 47 heures à négocier avec les députés sur la question de la formation d’un gouvernement et il a confié à huit reprises à un parlementaire le soin de rassembler une coalition – le dernier ayant été Yair Lapid, aujourd’hui ministre des Affaires étrangères, au mois de mai.

Rivlin a également lancé plusieurs programmes de grâce et d’annulation de casiers judiciaires.

Un programme de ce type avait eu pour objectif d’effacer les casiers judiciaires des soldats ou des jeunes commençant leur service militaire, qui avaient été condamnés avant de rejoindre l’armée. Les casiers de 350 soldats avaient été effacés à cette occasion.

Lors de la Journée de l’Indépendance israélienne, en 2017, Rivlin avait mis en place un programme particulier de grâces en direction des prisonniers les plus âgés, des détenus gravement malades ou de ceux qui avaient été eux-mêmes victimes de crimes, entre autres.

À noter que les condamnés pour meurtre, pour homicide volontaire, pour crimes liés à la sécurité, pour crimes sexuels ou pour des crimes jugés par un tribunal militaire, n’avaient pas été inclus dans le programme.

À cette occasion, le président avait réduit les peines à un taux de plus de dix fois supérieur à d’habitude.

Au cours des sept dernières années, Rivlin a aussi lancé des programmes qui ont permis d’effacer les casiers judiciaires de certains délinquants au sein de la communauté éthiopienne, et il a initié un programme similaire pour les femmes désireuses de quitter la prostitution.

Au total, Rivlin a accordé environ 1 830 grâces.

Voici un résumé non exhaustif et en chiffres de sa présidence.

• 35 visites d’État ; 879 rencontres avec des dirigeants, des responsables confessionnels et des diplomates à la résidence présidentielle

• 785 messages vidéo pour des événements divers et des responsables

• 932 visites dans des endroits de tout le pays

• 62 appels de condoléances à des familles de victimes du terrorisme et 190 appels de condoléances aux familles des soldats tombés au combat

• 33 cérémonies de prestation de serment dans le système judiciaire israélien, des cérémonies qui ont installé dans leurs fonctions 454 juges et hauts-responsables du greffe

• 36 cérémonies diplomatiques pour l’accueil de 168 ambassadeurs

• 1 830 grâces accordées et 1 365 casiers judiciaires effacés – dont 350 de soldats

Rivlin, le dixième président de l’État d’Israël, laisse sa place à Isaac Herzog, petit-fils du sixième président israélien Haim Herzog.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...