Révolution dans la détection du cancer du côlon
Rechercher

Révolution dans la détection du cancer du côlon

Des chercheurs israéliens développent un algorithme analysant des échantillons de sang de dossiers médicaux existants

Tubes de sang. Illustration. (Crédit : Rebecca Zeffert/Flash90)
Tubes de sang. Illustration. (Crédit : Rebecca Zeffert/Flash90)

Une nouvelle technologie développée en Israël utilisant un algorithme pour trier les échantillons de sang provenant de dossiers médicaux existants pourrait révolutionner le diagnostic de cancer du côlon, et potentiellement sauver des millions de vies.

Les services de santé Maccabi, avec des chercheurs de la start-up israélienne Medical Research, ont récemment mis au jour une nouvelle technologie utilisant une formule pour analyser les résultats de tests sanguins standards, afin de prédire la probabilité de cancer du côlon, des années avant la présence de la maladie.

L’algorithme est basé sur des résultats de laboratoire présents dans des dossiers médicaux standards et la prévision repose sur les mathématiques plutôt que sur une technologie de test de pointe.

La méthode de dépistage est peu coûteuse et peut facilement être mise en œuvre dans les hôpitaux à travers le monde, selon ses initiateurs.

« Il est très enthousiasmant d’être la première société au monde à développer une telle technologie si importante, et nous espérons que la communauté internationale adoptera ce nouvel outil, » a déclaré le directeur de la Maccabi, Ran Saar, lors d’une conférence de presse annonçant la percée mardi.

Medial, créée par des Israéliens – parmi eux des anciens de la prestigieuse unité de renseignements 8200 de Tsahal – espère que la découverte transformera le diagnostic et le traitement de la maladie, qui est souvent malheureusement détectée trop tard pour être traitée.

Touchant généralement les gens de plus de 50 ans, le cancer du côlon peut passer inaperçu pendant des années et n’est souvent découvert qu’à l’apparition de douleurs abdominales, que les patients peuvent prendre pour une intoxication alimentaire.

Ensuite, la maladie dangereusement maligne peut tuer un patient en quelques semaines.

En Israël, le cancer du côlon est le troisième cancer le plus fréquent et la deuxième cause de décès de cette maladie, avant le cancer du poumon.

Une enquête de 2011 du Colon Cancer Alliance a révélé que 30 % des personnes dont les médecins avaient recommandé une coloscopie ne l’avaient pas subie, de crainte de la procédure.

Jonathan Beck a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...