Richard Spencer expulsé d’une conférence de la CPAC
Rechercher

Richard Spencer expulsé d’une conférence de la CPAC

Les opinions de Spencer « sont répugnantes et n’ont rien à voir avec le conservatisme », a déclaré un porte-parole du CPAC

Richard Spencer, cadre de l'extrême-droite américaine, à l'université A&M du Texas, le 6 décembre 2016. (Crédit : Capture d'écran)
Richard Spencer, cadre de l'extrême-droite américaine, à l'université A&M du Texas, le 6 décembre 2016. (Crédit : Capture d'écran)

Peu de temps après qu’un organisateur de la Conférence d’action politique conservatrice (CPAC) a qualifié le mouvement de la « droite alternative » d’antisémite et de raciste dans un discours, le leader du mouvement, Richard Spencer, a été expulsé de l’événement.

« Il y a une organisation sinistre qui tente de s’immiscer dans nos rangs », a dénoncé Dan Schneider, le directeur exécutif de l’Union conservatrice américaine, qui gère le CPAC, jeudi matin. « Ce sont des antisémites. Ce sont des racistes ».

Schneider a également soutenu que le mouvement de la droite alternative, un groupe nationaliste blanc extrémiste aussi connu sous le nom d’alt-right et qui a été accusé de promouvoir l’antisémitisme, était un mouvement de « gauche » et « fasciste ».

Le principal conseiller du président Donald Trump, Stephen Bannon, avait déclaré que le site Breitbart, qu’il a dirigé à une époque, était une plate-forme pour le mouvement.

« Ils détestent la Constitution. Ils détestent les marchés libres. Ils détestent le pluralisme », a déclaré Schneider. « Les fascistes ont tendance à vouloir un grand contrôle gouvernemental ».

Spencer avait acheté un billet pour la conférence annuelle qui s’est tenue cette année à Washington, au Gaylord National Resort, jeudi matin. Son arrivée a attiré une foule de journalistes près de l’entrée du bâtiment, a signalé The Washington Post. Après que la foule a attiré l’attention des gardes de sécurité, Spencer a été escorté hors du bâtiment.

« Ses opinions sont répugnantes et n’ont absolument rien à voir avec le conservatisme ou ce que nous faisons ici », a déclaré le porte-parole du CPAC, Ian Walters au NPR.

Le mois dernier, les manifestants néo-nazis avaient planifié une manifestation antisémite dans la ville natale de Spencer, Whitefish, dans le Montana, après que le site Web antisémite The Daily Stormer a affirmé que les habitants juifs locaux faisaient du tort aux affaires de la mère de Spencer

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...