Rechercher

Rina Schenfeld, 84 ans, danse « comme une enfant » dans deux nouvelles pièces

La danseuse présente en première un solo chorégraphié sur les "Quatre Saisons" de Vivaldi, ainsi qu'une performance de sa troupe de danse sur les mots d'une poétesse

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

La danseuse octogénaire, Rina Schenfeld, dansant les saisons dans "In My Room", dont la première aura lieu les 6 et 7 janvier 2023. (Autorisation)
La danseuse octogénaire, Rina Schenfeld, dansant les saisons dans "In My Room", dont la première aura lieu les 6 et 7 janvier 2023. (Autorisation)

La danseuse octogénaire, Rina Schenfeld, présentera pour la première fois deux nouvelles œuvres, dont un solo sur « Les Quatre Saisons » d’Antonio Vivaldi, au cours d’un week-end de danse au théâtre Inbal.

Les deux pièces seront présentées les vendredi et samedi 6 et 7 janvier au théâtre Inbal, au centre Suzanne Dellal, dans le quartier de Neve Tzedek, à Tel Aviv.

« In My Room » (« Je suis dans la pièce »), la nouvelle pièce solo de Schenfeld, est interprétée sur les célèbres concertos pour violon du compositeur italien.

Dans sa pièce solo, Schenfeld danse les saisons accompagnée de ses partenaires – six murs, deux tables et trois chaises. Elle rompt avec les conventions, abattant les barricades, traversant les murs et se déplaçant à travers les saisons de la vie.

Sa deuxième pièce, « Maybe Not » (« Peut-être pas »), sera interprétée par le Rina Schenfeld Dance Group sur les chansons de la poétesse, musicienne et artiste multidisciplinaire, Meredith Monk.

Les paroles de Monk font référence aux dernières chances, aux dernières danses, aux dernières minutes, aux derniers rires, aux dernières rondes, aux derniers soupers, aux derniers mots et aux derniers souffles, et accompagneront les danseurs Johanna Offer, Ayala Yaakov, Lena Rykner, Denise Klein, Dorit Kochavi et l’artiste invitée Misoo Soe, alors qu’elles se déplacent et improvisent, tenant une torche enflammée dans leurs mains à la fin de la danse chorégraphiée par Schenfeld.

Cette photo datée du 3 février 1968 montre le peintre et sculpteur espagnol Pablo Picasso. (AFP PHOTO)

« Je cite toujours Picasso, qui a dit : ‘Il m’a fallu quatre ans pour peindre comme Raphaël, mais toute une vie pour peindre comme un enfant' », a déclaré Schenfeld.

Il lui aura fallu « dix ans pour apprendre à danser comme Martha Graham » – considérée comme la créatrice de la danse moderne et que Schenfeld appelle souvent sa « mère spirituelle » – et toute une vie pour apprendre à danser comme un enfant.

Schenfeld, aujourd’hui âgée de 84 ans, ancienne danseuse étoile et chorégraphe de la Batsheva Dance Company, a déclaré qu’elle n’était plus intéressée par les grandes compositions importantes, esthétiquement et techniquement parfaites. Tout ce qu’elle recherche, c’est une simplicité naturelle et humaine qui innove dans les mouvements de la danse.

Le week-end des premières de Schenfeld est organisé par le théâtre Inbal Dance, la première et la plus ancienne compagnie de danse moderne d’Israël, créée en 1949 sous le mentorat de Jerome Robbins, qui a mis en scène nombre des plus grandes œuvres de la compagnie. Le théâtre est désormais dirigé par Barak Marshall, fils de Margalit Oved, principal danseur de l’Inbal pendant ses quinze premières années d’existence.

Les spectacles seront présentés le vendredi 6 janvier à 13h et le samedi 7 janvier à 20h30. Les billets coûtent entre 55 et 80 shekels et peuvent être achetés en ligne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.