Rivlin affirme que personne ne veut d’un embrasement plus important
Rechercher

Rivlin affirme que personne ne veut d’un embrasement plus important

Les deux parties veulent vivre en paix mais Israël est "prêt pour les hostilités", a mis en garde le président israélien

Le président Reuven Rivlin dans le sud d'Israël, le 23 août 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Le président Reuven Rivlin dans le sud d'Israël, le 23 août 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

« Tout comme l’autre partie veut vivre en paix, nous aussi [voulons vivre en paix]. Mais dans le même souffle, nous sommes prêts pour toute hostilité contre nous », a déclaré Rivlin lors de sa rencontre avec des troupes près de la frontière.

La visite a eu lieu deux jours après qu’Israël a effectué un bombardement inhabituellement important des sites du Hamas dans la bande de Gaza suite à une attaque à roquette de dimanche lancée de Gaza sur la ville méridionale de Sderot.

Les responsables des deux côtés ont depuis demandé le calme et signalé qu’ils ne cherchaient pas un embrasement violent.

Tout en notant que le sud d’Israël était « en plein essor » deux ans après le dernier conflit armé avec le Hamas à Gaza, le président a ajouté que le pays avait une « obligation morale et civile » d’obtenir le retour des corps du lieutenant Hadar Goldin et du sergent Oron Shaul, qui ont été tués pendant le conflit et dont les corps sont encore détenus par le Hamas.

Les soldats de Tsahal Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (à droite) (Crédit : Flash90)
Les soldats de Tsahal Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (à droite) (Crédit : Flash90)

Rivlin s’est rendu dans la région plus tôt dans la journée, mais on a demandé aux journalistes, pour des raisons de sécurité de garder sa visite secrète jusqu’à son départ, comme on le fait souvent avec des visites de haut niveau dans la région agitée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...