Rivlin : “La relation d’Israël avec l’UE est indispensable”
Rechercher

Rivlin : “La relation d’Israël avec l’UE est indispensable”

“En Israël, vous vivez quotidiennement sous la menace du terrorisme, que ce soit des roquettes ou des jeunes avec des couteaux. Ceci est inacceptable”, a déclaré l’ambassadeur européen

Le président Reuven Rivlin (au centre) avec l'ambassadeur de l'Union européenne en Israël, Lars Faaborg-Andersen (à gauche) et son épouse, pour les célébrations de la Journée de l'Europe à la résidence de l'ambassadeur, à Herzliya, le 9 mai 2016. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin (au centre) avec l'ambassadeur de l'Union européenne en Israël, Lars Faaborg-Andersen (à gauche) et son épouse, pour les célébrations de la Journée de l'Europe à la résidence de l'ambassadeur, à Herzliya, le 9 mai 2016. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Le président Reuven Rivlin s’est rendu lundi soir à la réception pour la Journée de l’Europe donnée à Herzliya par l’ambassadeur Lars Faaborg-Andersen, chef de la délégation de l’Union européenne (UE) en Israël. Des diplomates et des représentants officiels de plusieurs pays européens ou non étaient présents, ainsi que des dirigeants locaux, commerciaux et politiques d’Israël et de l’étranger.

« Votre célébration est aussi notre célébration », a déclaré le président pendant qu’il remerciait l’ambassadeur Faaborg-Andersen pour son hospitalité.

« Israël et l’Union européenne sont liés par de nombreuses relations. Nous partageons des relations économiques fortes, qui bénéficient aux deux parties et je suis heureux de le dire, et la liste des accords entre nous est trop longue pour que je puisse l’évoquer ici. Laissez-moi simplement vous dire, notre plus grand et plus important partenaire commercial : la relation d’Israël avec l’UE est indispensable. »

Rivlin a continué en disant qu’ « il est vrai qu’Israël et l’UE ne sont pas toujours parfaitement d’accord sur des questions de politique, mais notre coopération et nos progrès mutuels ne doivent pas être les otages du manque de progrès entre Israël et les Palestiniens. Ce serait une victoire pour ceux qui ne sont pas prêts à accepter que le seul moyen de résoudre ce conflit est de construire la confiance entre les peuples. »

Le président a répété qu’en plus des liens économiques forts entre Israël et l’UE, « nous sommes tous deux engagés pour combattre le racisme, et pour promouvoir la tolérance et une société partagée. Dans les domaines de l’environnement et des énergies propres, l’UE et Israël coopèrent sur de nouveaux projets excitants. C’est pourquoi je dis, même si nous ne sommes pas toujours d’accord, soyons sûrs de continuer à travailler main dans la main. »

Le président Reuven Rivlin à la résidence du Président à Jérusalem le 10 février 2016 (Crédit : Mendy Hechtman / Flash90)
Le président Reuven Rivlin à la résidence du Président à Jérusalem le 10 février 2016 (Crédit : Mendy Hechtman / Flash90)

Rivlin a conclu en exprimant sa solidarité avec le peuple européen qui fait face à de nombreux défis. « Cela n’a pas été une année facile pour l’Europe. L’Europe affronte des défis économiques internes, une crise des réfugiés, et malheureusement de nombreux actes de terrorisme horribles. En ces temps difficiles, je souhaite exprimer la solidarité d’Israël avec l’Europe. Je souhaite réaffirmer notre profonde amitié avec vous, et l’engagement aux valeurs que nous partageons. »

L’ambassadeur Lars Faaborg-Andersen a remercié le président Rivlin et déclaré que « les relations Israël – UE s’étaient épanouis au fil des ans, recouvrant maintenant le commerce, le ciel ouvert, la science et la technologie et la coopération politique. Notre relation avec Israël est maintenant probablement la plus développée dont jouit l’UE avec un pays tiers. Et nous sommes impatients d’approfondir encore et de renforcer nos relations mutuellement bénéfiques. »

Il a parlé de l’importance de s’opposer à l’antisémitisme en Europe. « L’UE en tant que projet politique incarne, en tant que communauté de valeurs, une vision de la liberté, de la justice et du respect des droits de l’Homme ».

Il a souligné que, « alors que nous venons juste de commémorer Yom HaShoah la semaine dernière, l’antisémitisme n’a aucune place en Europe. Nous n’accepterons pas que les communautés juives en Europe soient attaquées et ne se sentent pas en sécurité. Les attaques contre les juifs sont des attaques contre tous les Européens et contre les valeurs européennes. Nous sommes déterminés à combattre l’antisémitisme sur chaque front, que ce soit à l’extrême gauche ou à l’extrême droite, ou quand il est suscité par les islamistes extrémistes.

L’ambassadeur a continué à parlé du défi de la lutte contre le terrorisme.

« L’année dernière, le terrorisme a frappé l’Europe à plusieurs occasions, perpétré par des individus fanatiques qui haïssent nos valeurs et notre mode de vie. En Israël, vous vivez quotidiennement sous le menace du terrorisme, que ce soit des roquettes dirigées contre vos villes ou des jeunes avec des couteaux attaquant sous avertissement des personnes innocentes marchant dans la rue. Ceci est inacceptable. Nous condamnons fermement le terrorisme, peu importe sa forme. Nous sommes tous deux confrontés au défi de trouver comment protéger nos sociétés ouvertes contre la menace du terrorisme, du fanatisme et de l’intolérance, sans sacrifier les valeurs même que nous voulons protéger. »

Il a conclu ainsi : « Vous, M. le président, avez fait de l’inclusion, du respect pour les droits de chacun et d’une vision d’une société partagée la marque de votre présidence. Vous avez agi comme une boussole morale, parfois en prenant des risques personnels, pour défendre nos valeurs communes. Et nous vous saluons tous pour cela. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...