Rivlin : la ségrégation dans les bus est « impensable »
Rechercher

Rivlin : la ségrégation dans les bus est « impensable »

Le président israélien rappelle la nécessité de défendre les valeurs démocratiques de l'Etat d'Israël

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Reuven Rivlin aux Nations unies, à New York, le 28 janvier 2015 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Reuven Rivlin aux Nations unies, à New York, le 28 janvier 2015 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le président Reuven Rivlin a affirmé que la ségrégation des Israéliens et des Palestiniens dans les autobus en Cisjordanie est « impensable ».

« Ce matin (le mercredi 20 mai ndlr), tandis que nous assistions à l’attaque terroriste à Jérusalem, nous avons reçu un rappel douloureux de la situation sécuritaire complexe à laquelle fait face Israël et le prix que nous payons pour nos principes de base. Nous devons affronter le terrorisme avec fermeté, tout en défendant nos valeurs démocratiques en tant que pays et en tant que peuple. Je parlais ce matin avec le ministre de la Défense, et je me suis félicité de l’arrêt du processus qui aurait pu mener à une séparation impensable sur les lignes de bus pour les Juifs et les Arabes », a-t-il déclaré.

Le président a dénoncé ceux qui ont soutenu cette initiative torpillée : « les voix discordantes que nous avons entendues ce matin, qui soutenaient la séparation entre les Juifs et les Arabes, se basent sur des idées qui n’ont pas de place ici. »

Ces déclarations « vont à l’encontre des fondements mêmes de l’Etat d’Israël, et de notre capacité à établir ici un Etat juif et démocratique. Ces déclarations provoquent de grands dommages à l’Etat d’Israël et au mouvement des implantations. Il est important que nous nous souvenions que notre souveraineté nous oblige à prouver notre capacité à vivre côte à côte », a conclu le président.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...