Rivlin ne serait pas contre des négociations directes avec le Hamas
Rechercher

Rivlin ne serait pas contre des négociations directes avec le Hamas

Lors de son voyage dans le Nord, le président israélien s'est dit prêt à négocier avec quiconque le souhaiterait

Le président Reuven Rivlin regarde à travers des jumelles pendant une visite à la frontière du district Nord d'Israël, le 27 mai 2015. (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Le président Reuven Rivlin regarde à travers des jumelles pendant une visite à la frontière du district Nord d'Israël, le 27 mai 2015. (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le président Reuven Rivlin a déclaré ne pas être opposé à des négociations avec le Hamas. Il a ajouté qu’Israël et les Palestiniens ont un intérêt commun dans l’amélioration de la qualité de vie des résidents de la bande de Gaza.

« Je ne crains pas les négociations avec quiconque est prêt à nous parler », a déclaré le président lors d’un voyage dans le Nord, selon NRG.

« La reconstruction de la bande de Gaza est dans notre intérêt », a poursuivi Rivlin, en commentant le lancement d’une roquette contre Israël hier soir, qui s’est révélé être le résultat de luttes fratricides entre les groupes rivaux à l’intérieur de la bande de Gaza.

Un responsable du Hamas, qui a été cité par NRG, a déclaré : « le tir [de roquette] n’aide ni à garder le calme ni aux travaux de reconstruction de la bande de Gaza. Ceux qui tirent des roquettes sont fous, ils ne pensent pas aux répercussions. »

Le président a confirmé qu’il y avait des négociations avec Israël, mais a précisé qu’elles étaient indirectes et menées sous l’égide égyptienne.

Pendant son voyage, Rivlin a informé que l’armée israélienne répondrait aux tirs dirigés contre Israël, mais qu’une distinction doit cependant être faite entre les groupes terroristes et les civils.

« Nous sommes sans aucun doute avec les habitants de Gaza de tous notre cœur. Nous – et le monde – ne parvenons pas à atteindre le point où la bande de Gaza sera reconstruite. Une initiative internationale avec un accompagnement israélien est nécessaire afin que l’hostilité contre nous prenne fin », a affirmé le président.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...