Rivlin rejette la demande de grâce d’un ancien grand rabbin corrompu
Rechercher

Rivlin rejette la demande de grâce d’un ancien grand rabbin corrompu

La Cour suprême avait déjà réduit la peine de Yona Metzger de dix ans à trois ans et demi de prison

L'ancien grand Rabbin ashkénaze Yona Metzgerdevant le tribunal de Rishon Lezion, le 26 novembre 2013. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
L'ancien grand Rabbin ashkénaze Yona Metzgerdevant le tribunal de Rishon Lezion, le 26 novembre 2013. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Le président Reuven Rivlin a rejeté mardi une demande de grâce de l’ancien grand rabbin ashkénaze d’Israël, Yona Metzger, qui purge actuellement une peine de 3 ans et demi de prison après avoir été reconnu coupable de plusieurs faits de corruption.

Le président rappelle en effet qu’un pardon présidentiel « ne peut concerner que les cas isolés et exceptionnels », précisant qu’il avait examiné celui de l’ancien grand rabbin, auquel il a donné son opinion sur les preuves et les crimes en question dans une lettre, d’après des médias en hébreu.

Metzger doit être entendu par un comité de libération conditionnelle prochainement, où il devrait demander une libération anticipée et l’annulation de ses amendes imposées par sa condamnation.

En 2017, l’ancien responsable religieux avait plaidé coupable de fraude, vol, complot, abus de confiance, blanchiment d’argent, fraudes fiscales et perception de pots-de-vin d’un montant d’environ 10 millions de shekels (environ 2 millions d’euros), ce qui lui avait valu une réduction de peine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...