Des officiels européens demandent à Rivlin de rencontrer Abbas à Bruxelles
Rechercher

Des officiels européens demandent à Rivlin de rencontrer Abbas à Bruxelles

Le président israélien prêt à parler “n’importe où, n’importe quand” au dirigeant palestinien, mais aucune rencontre n’est programmée

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, à droite, et le président Reuven Rivlin avant leur rencontre au siège de l'Union à Bruxelles, le 21 juin 2016. (Crédit : AFP/John Thys)
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, à droite, et le président Reuven Rivlin avant leur rencontre au siège de l'Union à Bruxelles, le 21 juin 2016. (Crédit : AFP/John Thys)

Des responsables européens ont demandé au président Reuven Rivlin s’il souhaiterait rencontrer le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant que les deux hommes se trouvent à Bruxelles cette semaine.

Selon un article publié mardi par Ynet, c’est le président du parlement européen, Martin Schulz, qui a suggéré cette rencontre à Rivlin.

Le conseiller de Rivlin aux affaires étrangères, David Saranga, a confirmé à la radio militaire qu’une rencontre avait été proposée, sans préciser par qui, et a déclaré que les Israéliens avaient répondu « n’importe où, n’importe quand », faisant ainsi écho aux déclarations du Premier ministre Benjamin Netanyahu au sujet de sa volonté à discuter avec Abbas.

En mai, pendant un discours prononcé devant le corps diplomatique à la résidence présidentielle de Jérusalem pour le 68e Jour de l’Indépendance d’Israël (Yom HaAtsmaout), Netanyahu avait déclaré qu’il était prêt « à rencontrer le président Abbas aujourd’hui à Jérusalem. S’il le souhaite, à Ramallah. Maintenant. Aujourd’hui. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (au centre) avec le vice chef d'Etat-major, Yair Golan, et le président Reuven Rivlin (à droite), pour Yom HaAtsmaout, à Jérusalem, le 12 mai 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (au centre) avec le vice chef d’Etat-major, Yair Golan, et le président Reuven Rivlin (à droite), pour Yom HaAtsmaout, à Jérusalem, le 12 mai 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Saranga a déclaré que toute rencontre avec Abbas, si elle avait lieu, comprendrait un appel à une rencontre avec Netanyahu.

« Dans ce genre de rencontre, l’une des choses qui doit être dite et qui sera dite par le président est l’importance d’une rencontre directe entre Abu Mazen [Abbas] et le Premier ministre », a déclaré Saranga.

Aucune rencontre n’a été programmée.

Rivlin, qui a rencontré mardi le président du Conseil européen, Donald Tusk, devait s’adresser mercredi au parlement européen et rencontrer Schulz, qui en février 2014 s’était exprimé devant la Knesset à Jérusalem.

Le président du parlement européen Martin Schulz devant la Knesset, le parlement israélien, à Jérusalem, le 12 février 2014. (Crédit : Flash90)
Le président du parlement européen Martin Schulz devant la Knesset, le parlement israélien, à Jérusalem, le 12 février 2014. (Crédit : Flash90)

Abbas devrait s’exprimer jeudi devant le parlement européen.

Rivlin et Abbas devaient initialement séjourner dans le même hôtel pendant leur séjour à Bruxelles, a annoncé Ynet, mais quand cela a été rendu public, la délégation palestinienne a rapidement trouvé un autre hébergement.

L’Union européenne a récemment renouvelé ses efforts pour aider Israéliens et palestiniens à relancer les négociations pour un accord de paix, tout en se positionnant comme un élément important de ces discussions.

Après sa rencontre avec le président israélien, Tusk a déclaré que l’Union « soutiendrait un accord de paix avec un soutien et une coopération sans précédent à la fois à Israël et au futur état de Palestine. »

Il a souligné qu’une « paix durable dans la région reste une priorité importante » de l’Europe.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...