Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Robbie Williams a envisagé le judaïsme mais a été dissuadé par la circoncision

La pop star britannique, mariée à la juive turco-américaine Ayda Field, confie qu'il célèbre les fêtes juives avec sa famille : "c’est important d’avoir une tribu"

La pop star britannique Robbie Williams arrive à l'aéroport Ben Gurion, le 30 avril 2015 (Crédit : relations publiques / Sivan Faraj)
La pop star britannique Robbie Williams arrive à l'aéroport Ben Gurion, le 30 avril 2015 (Crédit : relations publiques / Sivan Faraj)

La superstar de la pop britannique Robbie Williams a confié dans une interview publiée lundi que, bien qu’il se sente plus Juif que catholique, il n’envisage pas de se convertir au judaïsme, apparemment dissuadé, en partie tout au moins, par l’idée de la circoncision.

En 2006, Williams a épousé l’actrice Ayda Field, une juive turco-américaine.

« Je suis un catholique qui s’est éloigné de la religion, et [Ayda] est une juive qui s’est éloignée de la religion, mais c’est important pour nous d’avoir une tribu. C’est important d’avoir un sentiment d’appartenance ». Williams a déclaré au site d’information Walla.

« Vous savez, je me sens plus Juif que je ne me sens catholique », a déclaré Williams, expliquant que sa femme et lui célèbrent certaines fêtes et traditions juives avec leurs quatre enfants, comme Hanoukka et Pessah, et qu’il a « même envisagé de se convertir au judaïsme ».

Lorsque l’intervieweur lui a expliqué qu’un tel processus impliquerait une douloureuse opération de circoncision, Williams a poussé un cri de douleur en plaisantant et a répondu : « ‘Non, non, non, je vais juste m’identifier comme juif. »

« Veuillez écrire qu’il a dit cela en ‘souriant de manière espiègle’ parce que cette phrase peut facilement être sortie de son contexte. J’imagine déjà les gros titres : ‘Robbie Williams s’identifie comme un juif' », a-t-il ajouté. « et soudain je suis Sam Smith. Ce qui est bien pour Sam Smith. Je m’identifie comme Juif, mais je m’identifie aussi comme Cristiano Ronaldo », a-t-il poursuivi, en référence, semble-t-il, à l’identité sexuelle de Sam Smith.

La star de 49 ans, qui s’est produite pour la dernière fois en Israël en 2015, a déclaré dans une interview avec Israel Hayom plus tôt cette semaine qu’il a subi des pressions pour ne pas se produire en Israël pour des raisons politiques, mais qu’il se réjouissait à la perspective de son spectacle du 1er juin.

Williams a accordé ces interviews dans le cadre du festival de musique très attendu « Summer in the City », qui se tiendra pour la première fois cette année dans le parc HaYarkon de Tel Aviv.

Outre Williams, l’auteur-compositeur-interprète anglais Sam Smith, le groupe de métal américain Papa Roach, le célèbre Calum Scott de l’émission « Britain’s Got Talent » et le DJ et producteur de musique néerlandais Martin Garrix seront à l’affiche. L’événement, qui aura lieu du 31 mai au 1er juin, devrait être l’un des festivals de musique les plus médiatisés que le pays ait jamais connu.

Le mouvement BDS fait pression depuis des années, et avec un succès limité, sur les artistes internationaux pour qu’ils ne se produisent pas en Israël. Récemment, des musiciens comme Lorde et Lana Del Rey ont fait les gros titres pour avoir annulé des spectacles en Israël. Si Tel Aviv reste une destination pour de nombreux artistes internationaux, beaucoup d’artistes, en revanche, hésitent à ajouter Israël à leur programme, ce que certains considèrent comme un « boycott silencieux » de l’État juif.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.