Israël en guerre - Jour 229

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Roee Idan, 43 ans : A photographié les premiers instants de l’assaut du Hamas

Assassiné avec son épouse, Smadar, 38 ans, à Kfar Azza, le 7 octobre 2023

Roee Idan. (Autorisation)
Roee Idan. (Autorisation)

Roee Idan, 43 ans, photographe pour le site d’information Ynet, qui a filmé les premiers moments de l’infiltration des terroristes palestiniens du Hamas en Israël, a été tué lors de l’invasion aux côtés de son épouse, Smadar Mor Idan, 38 ans, au kibboutz Kfar Azza.

La fille du couple, Avigayil, âgée de 3 ans, est toujours portée disparue et l’on craint qu’elle n’ait été prise en otage à Gaza. Les deux autres enfants se sont cachés dans un placard et se sont échappés.

Idan est resté introuvable pendant plus de dix jours, jusqu’à ce que son corps soit finalement identifié et sa mort confirmée. Smadar, employée de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, a été retrouvée assassinée dans leur maison peu de temps après l’invasion du Hamas, le 7 octobre. Le couple a été enterré ensemble près de deux semaines après son assassinat.

La famille Idan vivait au kibboutz Kfar Azza, à quelques kilomètres de la frontière. Idan avait quitté son domicile tôt le samedi matin et avait réussi à filmer le début de l’invasion du Hamas, alors que des terroristes franchissaient la frontière en parapente, et avait envoyé la vidéo au site d’information avant d’être abattu.

Smadar Idan et sa fille de 3 ans, Avigayil. (Crédit : Ministère des affaires étrangères)

« Il nous est difficile d’accepter [la nouvelle] », a déclaré Gido Ran, rédacteur en chef d’Ynet.

« Roee était un cher ami, le calme et la paix qu’il dégageait envoûtaient tout son entourage. Nous avons perdu un journaliste doté d’un regard rare et d’un désir irrépressible de s’approcher de l’histoire. Il nous manquera à jamais. »

Hadar Gil-Ad, journaliste d’Ynet spécialisée dans les questions sociales, a déclaré que Roee était « l’un de ces reporters qui aiment être sur le terrain (…) ».

« Les reportages qu’il a filmés étaient profonds et sensibles. Il a réussi à toucher tant de gens. »

Hadar a déclaré que s’il leur arrivait de filmer des personnes qui ne se sentaient pas à l’aise devant la caméra, « il savait trouver les mots qu’il fallait pour leur ouvrir le cœur ».

« Il avait la capacité de toucher les gens. »

Lisa, la mère d’Idan, a déclaré à Ynet qu’elle avait une « relation spéciale » avec son fils. « Nous aimions les mêmes choses. »

« Nous avions des conversations sur Kfar Azza, sur leur vie là-bas. J’étais si heureuse qu’ils y aient construit une belle maison », a-t-elle déclaré.

« J’ai l’impression de me vider, mais je ne me viderai jamais – c’est mon fils et je parlerai de lui jour et nuit. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.