Roger Waters piégé par un poisson d’avril : il sera en concert à Tel Aviv
Rechercher

Roger Waters piégé par un poisson d’avril : il sera en concert à Tel Aviv

Le co-fondateur des Pink Floyd a indiqué que cette fausse annonce d'un concert en Israël ne donnait "pas matière à rire"

Le tweet Poisson d'avril, du 1er avril 2019, annonçant un concert du musicien anti-Israël Roger Waters dans le pays. (Crédit : 4IL - Ministère israélien d'affaires stratégiques et de diplomatie publique)
Le tweet Poisson d'avril, du 1er avril 2019, annonçant un concert du musicien anti-Israël Roger Waters dans le pays. (Crédit : 4IL - Ministère israélien d'affaires stratégiques et de diplomatie publique)

Un tweet du 1er avril publié par un compte parrainé par le gouvernement israélien est parvenu à faire bouillir le sang de Roger Waters, le co-fondateur de Pink Floyd connu pour ses positions anti-Israël.

Le poisson d’avril de 4IL, un compte pro-Israël géré par le ministère des Affaires stratégiques et de la diplomatie publique, annonçait que Roger Waters serait en concert à Tel Aviv le 16 juillet : « La légende des Pink Floyd @rogerwaters sera à Tel Aviv ! Réservez la date ! »

« HO ! FUCKING HO ! SAUF QU’IL N’Y A PAS MATIÈRE À RIRE ? » s’est énervé le musicien en lettre capitales.

Son tweet contenait un lien vers sa page Facebook, où il dit que les soldats israéliens tuaient gratuitement des Palestiniens à la frontière gazaouie, le tout accompagné d’une photo qui représenterait un chirurgien palestinien couvert de sang.

« VOUS ME DÉGOÛTEZ ET VOUS DÉGOÛTEZ LE RESTE DU MONDE CIVILISÉ, » a également écrit Roger Waters.

Le bassiste et chanteur, un fervent critique d’Israël, est connu pour harceler publiquement les artistes ayant prévu de visiter ou de se produire dans le pays.

Plus tôt cette année, il s’était joint à d’autres artistes anti-Israël britanniques pour appeler la BBC à boycotter le prochain concours de l’Eurovision prévu du 14 au 18 mai à Tel Aviv, mais sans succès.

« La compétition a toujours soutenu les valeurs d’amitié, d’inclusion, de tolérance et de diversité, et nous pensons qu’il ne serait pas approprié d’utiliser la participation de la BBC à des fins politiques, » avait déclaré la BBC dans un communiqué.

Roger Waters a une longue histoire de déclarations enragées contre l’État d’Israël. L’ayant précédemment défendu contre des accusations d’antisémitisme, la Ligue Anti-Diffamation (ADL) avait déclaré en 2013 que « les théories de complot antisémite » ont « envahi » la totalité des prises de position de l’ancien membre des Pink Floyd.

Le chanteur et compositeur britannique Roger Waters se produit lors de son concert de la tournée Us + Them au stade Maracana de Rio de Janeiro, au Brésil, le mercredi 24 octobre 2018. (Crédit : AP / Silvia Izquierdo)

L’artiste a été critiqué pour avoir assuré des concerts qui arboraient, notamment, un grand ballon en forme de cochon avec une étoile de David dessus, entre autres symboles juifs, ce qui avait poussé le Vatican à condamner son « antisémitisme sans retenue. »

En 2017, cinq chaînes télévisées et radios allemandes avaient refusé de diffuser ses concerts, « en réaction aux accusations d’antisémitisme contre lui. »

Depuis des années, l’ex-Pink Floyd presse d’autres artistes de ne pas assurer de concerts en Israël, mais peu se sont exécutés.

Malgré son soutien de longue date au mouvement BDS (boycott, désinvestissement et sanctions), il est apparu l’année dernière que le mouvement avait peu d’échos au Royaume-Uni.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...