Roselyne Bachelot accusée d’antisémitisme pour un tweet de 2014
Rechercher

Roselyne Bachelot accusée d’antisémitisme pour un tweet de 2014

"Un banquier de Rothschild comme ministre de l'Économie : que ceux qui n'ont pas compris le message lèvent le doigt !", avait-elle écrit

Roselyne Bachelot dans l’émission « C à vous » en mars 2021 sur France 5. (Crédit : capture d’écran C à vous / YouTube)
Roselyne Bachelot dans l’émission « C à vous » en mars 2021 sur France 5. (Crédit : capture d’écran C à vous / YouTube)

Un vieux tweet de Roselyne Bachelot, actuelle ministre de la Culture française, a refait surface ces derniers jours dans le sillage de l’affaire de l’ancienne élue FN arrêtée après avoir brandi une pancarte antisémite lors d’une manifestation contre le pass sanitaire.

Dans le message, publié en août 2014, la ministre parlait d’Emmanuel Macron comme d’ « un banquier de Rothschild ».

Alors animatrice de radio et de télévision, Mme Bachelot avait ironisé sur la décision du président François Hollande de nommer Emmanuel Macron au poste de ministre de l’Économie. Avant son arrivée à l’Élysée, M. Macron avait été pendant quatre ans banquier d’affaires au sein de la société Rothschild & Co.

« Un banquier de Rothschild comme ministre de l’Économie : que ceux qui n’ont pas compris le message lèvent le doigt ! », avait-elle écrit.

Afin de dénoncer l’arrestation de l’ancienne élue FN, des internautes ont ironisé sur le tweet de Roselyne Bachelot, insinuant que son message n’était pas différent de celui inscrit sur la banderole.

« Que ma pique à l’égard de l’inconsistance de François Hollande soit interprétée par certains comme une attaque antisémite me révolte. Ceux qui aujourd’hui détournent cyniquement la tragédie de l’holocauste voudraient banaliser leur outrance. Je vous vois et je vous combats », a-t-elle finalement répondu dimanche.

Elle a notamment reçu le soutien de la députée Aurore Bergé. « Ça suffit ! Roselyne Bachelot a toujours été de tous les combats pour lutter contre l’antisémitisme et faire progresser les droits de chacun. Ceux qui instrumentalisent aujourd’hui sa pique politique ont eux toujours failli à ces combats essentiels. Personne n’est dupe de la manœuvre », a-t-elle écrit.

En 2013, Roselyne Bachelot s’était engagée dans une campagne de la Licra contre le racisme et l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...