Rouhani refuse toute implication israélienne dans la sécurité du Golfe persique
Rechercher

Rouhani refuse toute implication israélienne dans la sécurité du Golfe persique

Le président iranien a dit qu'Israël devrait plutôt s'occuper de sa propre défense. Il a accusé Israël d'être le "principal responsable du terrorisme, de la guerre" dans la région

Le président iranien Hassan Rouhani assiste à une conférence de presse à Berne le 3 juillet 2018. (Crédit : AFP/Ruben Sprich)
Le président iranien Hassan Rouhani assiste à une conférence de presse à Berne le 3 juillet 2018. (Crédit : AFP/Ruben Sprich)

Mercredi, le président iranien Hassan Rouhani a rejeté toute implication israélienne dans la coalition navale dirigée par les Etats-Unis afin de renforcer la sécurité dans le Golfe persique après que l’Iran a saisi plusieurs tankers.

Lors d’une réunion hebdomadaire du cabinet, Rouhani a dit que les Etats du Golfe peuvent assurer la sécurité dans la région sans l’aide des Etats-Unis. Il a accusé Israël de semer la discorde et l’instabilité au Moyen-Orient.

« Les Israéliens feraient mieux de s’occuper de la sécurité où ils sont, s’ils le peuvent. Même si, dès qu’ils sont présents quelque part, ils n’apportent rien d’autre que l’insécurité, le meurtre et la terreur », a-t-il déclaré, selon une citation de l’agence de presse Mehr.

« Le régime d’occupation d’Israël est le principal responsable du terrorisme, de la guerre et des massacres dans la région », a-t-il ajouté.

Il a également dit que les appels américains pour que d’autres nations se joignent à la mission navale proposée étaient « superficiels » et « irréalisables ».

« Il ne fait aucune doute que, peu importe le niveau d’application de cette mission, elle ne fera rien pour aider à sécuriser la région », a déclaré Rouhani.

Des membres de la marine iranienne se réjouissent après le tir réussi d’un missile Ghader depuis la zone portuaire de Jask sur les rives du Golfe d’Oman pendant un exercice à proximité du détroit d’Ormuz, le 1er janvier 2013 (Crédit : AP/Jamejam Online, Azin Haghighi/File)

Ses commentaires sont intervenus en réaction aux efforts de l’administration Trump de mettre en place une mission navale de sécurisation autour du Détroit d’Ormuz, où les récentes saisies de navires par l’Iran ont renforcé les tensions avec l’Occident.

Les Etats-Unis veulent qu’une coalition internationale surveille et escorte personnellement les navires commerciaux qui s’y trouvent. La semaine dernière, la Grande-Bretagne a dit qu’elle participerait à la mission. Aucun autre allié des Etats-Unis ne s’est encore engagé à le faire jusqu’à présent.

On ne sait pas clairement si Israël a été invité à participer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...