Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Royaume-Uni : 100 rassemblements pro-palestiniens devraient avoir lieu samedi

Les organisateurs annoncent qu'une grande manifestation nationale se tiendra la semaine prochaine ; la police s'est engagée à intervenir rapidement en cas de délits

Des manifestants brandissant des panneaux et des drapeaux lors d'un rassemblement en soutien aux Palestiniens, aux abords du Parlement, dans le centre de Londres, le 15 novembre 2023. (Crédit : Henry Nicholls/AFP)
Des manifestants brandissant des panneaux et des drapeaux lors d'un rassemblement en soutien aux Palestiniens, aux abords du Parlement, dans le centre de Londres, le 15 novembre 2023. (Crédit : Henry Nicholls/AFP)

Ce sont environ cent rassemblements pro-palestiniens qui devraient avoir lieu samedi dans tout le Royaume-Uni à la place du vaste mouvement hebdomadaire de protestation qui se tient habituellement à Londres, alors que les organisateurs disent chercher à démontrer que « les gens ordinaires » sont favorables à un cessez-le-feu.

Il devrait y avoir des regroupements à une dizaine d’endroits différents de Londres ainsi que dans les villes de toute la Grande-Bretagne, a indiqué le Guardian.

« Ce samedi, les gens ordinaires de tout le Royaume-Uni vont à nouveau s’exprimer pour montrer que la vaste majorité d’entre eux soutiennent un cessez-le-feu », a dit au journal Ben Jamal, directeur du groupe Palestine Solidarity Campaign (PSC), l’un des groupes à l’origine des manifestations.

Israël, avec le soutien des États-Unis, affirme que le Hamas utiliserait tout cessez-le-feu pour se reconstituer et qu’un cessez-le-feu n’est pas envisageable sans la libération des otages qui se trouvent entre les mains du groupe terroriste à Gaza.

Un porte-parole de la Stop the War Coalition a, pour sa part, noté qu’une manifestation nationale sera organisée la semaine prochaine avec la participation des syndicats.

La commandante Karen Findlay, à la tête de l’opération de maintien de l’ordre autour du mouvement de protestation à Londres, a fait savoir vendredi que les agents « interviendront rapidement partout où ils assisteront à des crimes ou à des délits ».

« Nous concentrerons nos déploiements dans les secteurs où les communautés juive et musulmane ont une présence significative – des communautés qui, nous le savons, vivent dans une incertitude et dans une crainte croissantes face aux événements qui sont en train de se dérouler au Moyen-Orient et face à leur impact qui se fait ressentir jusqu’ici, à Londres », a déclaré un communiqué de la police métropolitaine.

Des manifestants portant des pancartes et des drapeaux participant à la « Marche nationale pour la Palestine » appelant à un cessez-le-feu dans le conflit entre Israël et le Hamas, dans le centre de Londres, le 11 novembre 2023. (Crédit : Henry Nicholls/AFP)

Les forces de l’ordre, dans la capitale britannique, ont également noté qu’elles garantiraient que les événements de samedi – et notamment une cérémonie organisée par l’Association of Jewish Ex-Servicemen and Women – « pourront se dérouler dans un climat de sûreté et de sécurité ».

Vendredi, des milliers d’élèves et d’étudiants ont quitté leurs écoles et leurs établissements d’enseignement supérieur à Londres, Manchester, Glasgow et Bristol dans le cadre « d’une grève scolaire pour la Palestine ».

La ministre de l’Éducation, Gillian Keegan, a dit être « profondément préoccupée » par cette initiative qui a amené des enfants à quitter leurs écoles – en particulier pour des manifestations où l’antisémitisme pouvait potentiellement s’exprimer.

« Je suis profondément préoccupée à l’idée que certains enfants puissent se rendre à des mouvements de protestation politiques pendant la journée scolaire », a écrit la ministre sur X – anciennement Twitter. « Et je le suis encore davantage s’ils prennent part à des manifestants où des slogans antisémites sont utilisés, où ils y sont exposés ».

Les rassemblements qui ont eu lieu ces dernières semaines à Londres, dans la journée du samedi, ont attiré l’attention pour l’utilisation de slogans et d’affiches antisémites de la part de certains participants.

Environ 300 000 personnes ont défilé, la semaine dernière, dans la capitale britannique alors que les activistes pro-palestiniens et anti-israéliens appelaient en masse au cessez-le-feu. La police était largement présente pour éviter des affrontements avec d’éventuels contre-manifestants.

Un journaliste de la Douzième chaîne qui se trouvait à Londres, ce jour-là, a fait savoir que les protestataires avaient entonné le slogan « Du fleuve jusqu’à la mer », un slogan utilisé par les soutiens du Hamas et d’autres qui est un appel sans équivoque à la destruction d’Israël. Il a aussi filmé des images montrant des panneaux et des bannières antisémites.

Certaines personnes présentes portaient le brassard du Hamas.

Des manifestants brandissant des pancartes et des drapeaux palestiniens participent à la « Marche nationale pour la Palestine » dans le centre de Londres, le 11 novembre 2023 (Crédit : Henry Nicholls/AFP)

Il y a eu aussi un certain nombre d’incidents de slogans pro-palestiniens et anti-israéliens entonnés par des groupes qui se rendaient ou revenaient du mouvement de protestation dans les transports publics.

Depuis le début de la guerre, les organisations juives britanniques ont fait état d’une hausse massive des actes antisémites et les membres de la communauté ont fait part de leur inquiétude face à une menace croissante.

Ce sont des centaines de milliers de personnes qui prennent part aux manifestations organisées, tous les samedis, depuis le début de la guerre, à l’initiative d’organisations de gauche et d’organisations musulmanes.

Il y a eu aussi des rassemblements en soutien d’Israël et demandant la libération des otages kidnappés lors de l’assaut meurtrier du Hamas commis le 7 septembre sur le sol israélien – même s’ils ont principalement attiré les membres de la communauté juive.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.