Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Russie : Dmitri Outkine, le commandant au tatouage SS qui a baptisé Wagner

Ce vétéran d'unités spéciales du renseignement militaire russe était aux côtés du patron de Wagner, Evguéni Prigojine, dans l'avion qui s'est écrasé mercredi soir au nord de Moscou

Un portrait de Dmitri Outkine, une figure obscure qui dirigeait les opérations de Wagner et aurait servi dans les renseignements militaires russes, est visible au mémorial de fortune de Novossibirsk, le 24 août 2023. (Crédit : Vladimir NIKOLAYEV / AFP)
Un portrait de Dmitri Outkine, une figure obscure qui dirigeait les opérations de Wagner et aurait servi dans les renseignements militaires russes, est visible au mémorial de fortune de Novossibirsk, le 24 août 2023. (Crédit : Vladimir NIKOLAYEV / AFP)

Une des rares photos du chef opérationnel du groupe paramilitaire Wagner montre un homme au crâne rasé et au regard de tueur. Juste au-dessus de ses deux clavicules le même tatouage : le logo des SS.

Dmitri Outkine, un vétéran d’unités spéciales du renseignement militaire russe, était aux côtés du patron de Wagner, Evguéni Prigojine, dans l’avion qui s’est écrasé mercredi soir au nord de Moscou.

De source officielle, presque rien n’est connu de cet ancien officier que des médias russes, même d’Etat, présentaient déjà en 2015-2016 comme le « commandant » de Wagner, une époque où les autorités niaient tout lien avec le groupe alors actif en Syrie et en Ukraine.

Un coin du voile est cependant levé en décembre 2016 lorsqu’il fait partie des invités d’une réception au Kremlin en hommage aux « héros » russes de la guerre civile syrienne dans laquelle Moscou s’est engagée aux côtés du dictateur Bachar al-Assad. Il y est même photographié en compagnie de Vladimir Poutine.

Le président russe Vladimir Poutine (à droite) aux côtés du président syrien Bashar el-Assad sur la base Hemeimeem en Syrie, le 11 décembre 2017. (Crédit : Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

A peu près au même moment, son ex-femme Elena Chtcherbinina donne une interview au site d’information Gazeta.ru, expliquant chercher à reprendre contact avec lui.

Transition difficile

Selon elle et une enquête du mois d’avril du média dossier.center, fondé par l’oligarque exilé et ennemi du Kremlin Mikhail Khodorkovski, Outkine, né en 1970, a servi dans les années 2000 dans la guerre que livre alors l’armée russe aux rebelles indépendantistes tchétchènes et aux jihadistes du Caucase du nord.

D’après cette investigation, il quitte l’armée en 2012 et fonde une première entreprise de sécurité.

Son ex-épouse décrit à Gazeta.ru une transition difficile.

« L’adaptation était très difficile pour lui. Ça le travaillait beaucoup de ne pas combattre. Il voulait une carrière militaire, d’officier de combat, et pas user son pantalon dans un QG », dit-elle.

Comment fait-il la connaissance d’Evguéni Prigojine pour créer ce qui deviendra Wagner aux alentours de 2014 ? Mystère. Mais le groupe est baptisé d’après son nom de code « Wagner ».

Dans cette photo extraite d’une vidéo publiée par le service de presse de Prigozhin, Evguéni Prigojine, le chef du groupe Wagner, enregistre la vidéo à Rostov-sur-le-Don, en Russie, le samedi 24 juin 2023. (Prigozhin Press Service via PA)

Nombreux sont ceux à voir dans ce choix une autre preuve des sympathies d’Outkine pour les nazis, Adolf Hitler ayant voué une passion au compositeur allemand Richard Wagner.

Les hommes de l’organisation paramilitaire russe se surnomment d’ailleurs « les musiciens », et certains d’entre eux arborent des insignes et des tatouages inspirés du 3e Reich.

Le groupe est déployé dans le Donbass dès 2014, Moscou, qui a fomenté une rébellion dans cette région de l’Est de l’Ukraine, a besoin d’hommes de confiance au front tout en niant la présence de soldats russes sur le terrain.

Outkine est le responsable opérationnel du groupe, Prigojine se chargeant de l’aspect financier et de la relation avec l’Etat russe, lui qui connaît Vladimir Poutine depuis le début des années 1990.

Le tout se fait dans le plus grand secret.

En à peine une décennie, les deux hommes et leur groupe deviennent aussi célèbres que mystérieux, agissant dans l’ombre, tout en étant accusés partout – Centrafrique, Libye, Syrie, Ukraine – d’une multitude d’exactions.

Au départ, l’offensive russe contre l’Ukraine en février 2022 ne change rien.

Mais quand l’armée russe est forcée à la retraite dans l’est et le sud à l’automne 2022, Prigojine devient un personnage public, reconnaît l’existence de Wagner et recrute par dizaines de milliers des détenus pour combattre.

Des soldats ukrainiens tirant avec un système d’artillerie Pion sur des positions russes près de Bakhmout, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 15 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Libkos)

Le groupe mène l’assaut sur Bakhmout, bataille sanglante qui dure depuis un an, et se forge l’image de la plus efficace des forces russes.

Outkine reste lui très discret. Il n’apparaît pas dans des vidéos, ni ne publie sur Telegram, à l’inverse de Prigojine qui va jusqu’à insulter publiquement la hiérarchie militaire.

Mort « à cause de traîtres »

Cela n’empêche pas Outkine de commander le respect de ses mercenaires et, très vraisemblablement, de participer à la mutinerie avortée de juin lorsque Wagner prend le QG de l’armée russe pour les opérations en Ukraine et marche sur Moscou en réclamant la tête du chef d’état-major et du ministre de la Défense.

Sur les mémoriaux de fortune qui se sont dressés en Russie à la mémoire des victimes du crash aérien de mercredi, son visage s’affiche tout autant que celui de Prigojine.

Les chaînes Telegram proches de Wagner chantent ses louanges.

Certains y sous-entendent un assassinat, alors que tous les regards se tournent vers le Kremlin depuis la catastrophe aérienne, M. Poutine considérant les mutins comme des traîtres.

« Dmitri Valerevitch Outkine était Héros de la Russie, quatre fois chevalier de l’Ordre du Courage, et connu dans le monde entier sous son nom de guerre ‘Wagner' », notait la chaîne Grey Zone le soir du crash.

Il est « mort à cause de l’action de traîtres à la Russie », assène-t-elle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.