Ryad sanctionne 12 individus liés au Hezbollah
Rechercher

Ryad sanctionne 12 individus liés au Hezbollah

"Le royaume saoudien poursuivra sa lutte contre les activités terroristes du Hezbollah par tous les moyens", a indiqué le ministère de l'Intérieur

Drapeau de l'Arabie saoudite (Crédit : Wikimedia commons)
Drapeau de l'Arabie saoudite (Crédit : Wikimedia commons)

Le gouvernement saoudien a annoncé jeudi des sanctions contre 12 dirigeants présumés du Hezbollah chiite libanais et des organismes économiques liés à ce groupe terroriste politico-militaire, accusé de « provoquer le chaos » au Moyen-Orient.

« Le royaume saoudien poursuivra sa lutte contre les activités terroristes du Hezbollah par tous les moyens (…) tant que ce groupe continue à provoquer le chaos et l’instabilité » au Moyen-Orient, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Le ministère publie une liste nominative de 12 personnes qui, avec des organismes servant au financement du Hezbollah, verront leurs avoirs gelés en Arabie saoudite, ajoute le communiqué.

En mai, Ryad avait déjà sanctionné deux personnes, présentées comme des dirigeants du Hezbollah, en les accusant d’ « ingérence » dans les affaires du Yémen où l’Arabie saoudite mène depuis mars une coalition militaire arabe contre les rebelles chiites Houthis, soutenus par l’Iran.

Les relations de l’Arabie saoudite sunnite avec l’Iran chiite, son rival régional, ainsi qu’avec le Hezbollah, l’allié de la République islamique, sont très tendues.

La tension dans ces relations s’est accentuée avec la crise en Syrie où l’Iran et le Hezbollah sont les principaux alliés du régime de Bachar al-Assad, alors que l’Arabie saoudite soutient les rebelles qui combattent ce régime.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...